Toute l'actu en bref

Serena Williams s'est qualifiée dans la douleur pour la finale de Roland-Garros. Victorieuse 7-6 (9/7) 6-4 de la Néerlandaise Kiki Bertens, l'Américaine retrouvera samedi l'Espagnole Garbiñe Muguruza.

Déjà malmenée la veille par la Kazakhe Yulia Putintseva (5-7 6-4 6-1), Serena Williams ne s'est pas non plus montrée sous son meilleur jour face à Kiki Bertens (WTA 58), la tombeuse de Timea Bacsinszky au tour précédent.

La Néerlandaise, pourtant diminuée par une blessure au mollet, a globalement dominé la première manche. Et avec un brin de réussite, elle aurait pu empocher cette manche si elle avait converti l'une de ses deux balles de set, à 5-3 sur le service de son adversaire puis à 7-6 au tie-break.

Mais voilà, c'est bien connu, Serena Williams ne se laisse jamais abattre. Mobilisant toute sa rage de vaincre, la no 1 mondiale est parvenue à serrer le jeu au bon moment. Encore en difficulté dans la seconde manche - elle a écarté une balle de 4-2 -, elle s'en est aussi sortie avant de s'imposer après 1h38 de jeu.

Samedi en finale, Serena Williams visera un 22e sacre en Grand Chelem, ce qui lui permettrait d'égaler le record de Steffi Graf. Elle aura toutefois fort à faire face à Garbiñe Muguruza (no 4), impressionnante depuis le début du tournoi, et particulièrement vendredi en demi-finale face à l'Austalienne Samatha Stosur (no 21), battue sans coup férir 6-2 6-4.

Conquérante, frappant fort sur chaque balle, l'Espagnole est partie à l'assaut dès les premiers points de la rencontre. Et si elle a légèrement gambergé au moment de conclure - Stosur est revenue de 5-2 à 5-4 -, elle a repris ses esprits dans le dernier jeu, dans lequel elle a enchaîné deux aces pour s'offrir une première balle de match, conclue sur une ultime faute de son adversaire.

A 22 ans, la Genevoise d'adoption - elle y habite avec sa famille et s'y entraîne depuis quelques semaines - s'est offert sa deuxième finale en Grand Chelem, après celle perdue l'été dernier à Wimbledon face à Serena Williams. On rappellera aussi que c'est contre l'Américaine qu'elle avait réussi le premier coup d'éclat de sa carrière, en la battant au 2e tour à Roland-Garros en 2014.

sda-ats

 Toute l'actu en bref