Rouillé, Kevin Romy doit encore travailler


 Toute l'actu en bref

Absent depuis la mi-novembre, Kevin Romy a effectué un retour très attendu. Pas satisfait de sa performance, le numéro 88 des Aigles travaille à retrouver le bon timing.

Comme bon nombre de professionnels qui tendent vers l'excellence, Kevin Romy avait le sourire du vainqueur avec une certaine retenue: "J'étais rouillé au niveau du rythme. Malheureusement, on ne peut pas simuler ça à l'entraînement. Et puis aussi le timing dans les duels, surtout en zone défensive, ainsi que lors des engagagements vu ma position de centre. Mais je suis confiant pour la suite, vu qu'il nous reste encore quatre matches avant les play-off."

Pilotant une ligne avec Auguste Impose et Juraj Simek, le Neuchâtelois de 32 ans s'est presque excusé auprès de ses coéquipiers: "Ce soir je crois que c'est plutôt moi qui n'ai pas su les aider. J'ai fait mon possible pour être à la hauteur, mais j'ai encore du pain sur la planche. Je dois être au bon moment au bon endroit. C'est peut-être ça qui se voit le plus après une longue absence. On a toujours un ou deux pas de retard sur l'action. C'est un peu l'impression que j'ai eu par rapport à mon jeu. En revanche, je n'ai eu aucune peur et je me suis senti bien physiquement."

Tout sourire devant la presse, Chris McSorley savoure cette victoire avec une équipe quasi complète: "Je voulais que Kevin ait de bonnes minutes de jeu après avoir manqué une trentaine de matches. Le seul moyen de revenir en forme, c'est en jouant. Avec Almond, Romy, Slater/Paré et Kast, nous sommes très créatifs sur la glace."

Et le boss des Vernets de conclure: "Nos meilleurs joueurs ont été nos meilleurs joueurs. Hormis Noah Rod, j'ai pu compter sur mon équipe au complet pour la première fois de la saison. L'équipe est en train de gentiment arriver en forme. Normalement, tu termines la saison avec des blessés, nous c'est l'inverse. C'est notre manière de dire à la Ligue qu'il faudra compter sur nous en play-off, parce que nous serons difficiles à battre."

ATS

 Toute l'actu en bref