Toute l'actu en bref

Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a facilement remporté mardi la primaire démocrate du Wisconsin pour l'élection présidentielle américaine, battant la favorite de l'investiture Hillary Clinton. Du côté républicain, Ted Cruz s'est imposé devant Donald Trump.

Le sénateur du Texas obtiendrait 48% des voix, contre 38% pour l'homme d'affaires milliardaire, d'après une estimation de CBS. Le gouverneur de l'Ohio, John Kasich, arriverait en troisième position.

Le Wisconsin accordera la plupart des 42 délégués républicains au vainqueur, en fonction des résultats exacts du scrutin. En soi, la victoire de Ted Cruz ne lui permettra pas de rattraper Donald Trump qui dispose d'une grande avance dans la course à l'investiture.

Mais elle repousse la consécration du milliardaire, et l'empêchera peut-être d'atteindre la majorité absolue de 1237 délégués, qui lui permettrait d'empocher l'investiture de façon incontestable avant la convention nationale de Cleveland, en juillet.

Place à New York

Selon les sondages de sortie d'urnes, le tiers des votants républicains s'est décidé dans la dernière semaine, qui a été dominée par de multiples controverses sur des déclarations de Donald Trump sur l'avortement ou l'arme nucléaire.

Chez les démocrates, Bernie Sanders récolterait 55% des voix contre 44% pour Hillary Clinton, selon les estimations des sondages de sortie d'urnes diffusées par CBS.

Le sénateur du Vermont était légèrement favori des sondages dans cet Etat de la région des Grands Lacs, où il avait également remporté les Etats voisins du Minnesota et du Michigan. Les 86 délégués démocrates du Wisconsin seront répartis à la proportionnelle entre les deux candidats.

Les perdants du jour, Hillary Clinton et Donald Trump, sont en revanche les favoris pour les primaires de l'Etat de New York (19 avril), ainsi que celles qui se tiendront dans cinq Etats le 26 avril, dont la Pennsylvanie.

sda-ats

 Toute l'actu en bref