Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sergio Ermotti, CEO d'UBS, a vu ses bonus reculer en 2016 (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Le directeur général d'UBS, Sergio Ermotti, a moins gagné l'an dernier. Le patron du numéro un bancaire helvétique a touché une rémunération de 13,7 millions de francs en 2016, contre 14,3 millions en 2015.

Un bonus légèrement plus faible en est la raison. La part variable de la rémunération est passée de 11,5 à 10,9 millions de francs, comme l'indique le rapport annuel publié vendredi par UBS.

Au total, la direction d'UBS a touché 97,9 millions de francs, contre 93,4 millions en 2015. Cette somme se répartit entre plus de personnes car la direction a été élargie de dix à douze membres.

Les bonus sont soumis cette année à l'approbation des actionnaires à l'assemblée générale.

ATS