Toute l'actu en bref

Dimanche dernier, Solar Impulse avait survolé le Golden Gate avant de se poser à Moutain View, au sud-est de San Francisco (archives).

KEYSTONE/EPA GLOBAL NEWSROOM/JEAN REVILLARD / HANDOUT

(sda-ats)

L'avion solaire Solar Impulse 2 a repris son tour du monde. Il a décollé lundi matin par beau temps de San Francisco, en Californie, à destination de Phoenix, en Arizona.

Solar Impulse était arrivé à San Francisco le 24 avril depuis Hawaï. Piloté par le Suisse André Borschberg, il a décollé à 05h00 locale (14h00 en Suisse). Son vol vers Phoenix, long d'un peu plus de 1150 kilomètres, doit durer environ 16 heures et 20 minutes. Il survolera notamment le désert mojave.

Cette étape est bien plus courte que la précédente, qui avait été assurée par laquelle l'autre pilote de l'avion, le Suisse Bertrand Piccard. Il était resté aux commandes durant environ 60 heures d'affilée, ne s'octroyant que quelques siestes de 20 minutes.

La traversée du Pacifique, effectuée en deux étapes, représentait la partie la plus périlleuse du tour du monde de Solar Impulse 2 en raison de l'éloignement des sites d'atterrissage en cas de problème. Parti d'Abou Dhabi, Solar Impulse 2 avait d'ailleurs dû faire une longue escale technique de près de 10 mois à Hawaï pour réparer des batteries endommagées par une chaleur excessive pendant la première partie de la traversée du Pacifique depuis le Japon.

Le SI2 est un appareil expérimental révolutionnaire fonctionnant grâce à des batteries se rechargeant avec plus de 17'000 cellules photovoltaïques sur ses ailes qui captent l'énergie solaire.

L'envergure des ailes du Solar Impulse 2 est équivalente à celles des plus gros avions commerciaux (63,4 mètres). Son poids de 1,5 tonne seulement, ce qui rend l'appareil très sensible aux turbulences.

sda-ats

 Toute l'actu en bref