Toute l'actu en bref

Le FC Sion avait besoin d'une victoire de référence, il devra patienter. Les Valaisans ont arraché un point à Lucerne lors de la 8e journée de Super League (2-2).

Sion était en tête, depuis la 16e minute et un coup franc de Reto Ziegler jusqu'à la 75e. Mais Sion a vécu un dernier quart d'heure cauchemardesque en pliant deux fois devant Marco Schneuwly. Le Fribourgeois a tout d'abord frappé à la 76e puis a doublé la mise - sa septième réalisation de l'exercice - à la 86e après une grosse erreur défensive (était-ce vraiment à Carlitos de défendre sur le meilleur buteur du FCL ?).

C'est un tir croisé de Chadrac Akolo qui a sauvé un point pour des Valaisans n'arrivant décidément pas à vaincre les meilleures formations du pays.

Peter Zeidler avait remporté ses trois premières rencontres, face à Vaduz, Thoune (soit les deux derniers du classement) et, dimanche en Coupe, Neuchâtel Xamax (qui évolue en Challenge League). Cette fois-ci, face au dauphin du FC Bâle, les Valaisans ont une fois de plus été trop courts.

Ce qui laisse entrevoir le niveau réel de ce contingent, peut-être surévalué en Suisse romande. La venue dimanche à Tourbillon des Young Boys en dira un peu plus et permettra de dresser un premier bilan au terme du premier des quatre tours du championnat. YB, l'autre dauphin de Bâle, a lui aussi fait match nul à Vaduz (0-0).

Mais il convient de relever l'excellent état d'esprit de ce FC Sion qui, en de pareilles circonstances, s'était si souvent effondré dans le passé. Un tel constat avait déjà pu être fait dimanche à la Maladière.

Peter Zeidler a transformé les Sédunois mentalement. L'Allemand était arrivé comme un nobody. Mais peut-être est-il en fait un gourou, le "gourou de Schwäbisch Gmünd", sa ville natale non loin de Stuttgart. Tout le Valais l'espère.

sda-ats

 Toute l'actu en bref