Toute l'actu en bref

Par le biais de sa filiale Cinetrade, Swisscom dispose de droits exclusifs de longue durée et globaux pour la diffusion de contenus sportifs par le biais de la télévision payante en Suisse (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Commission de la concurrence (COMCO) inflige une amende de 71,8 millions de francs à Swisscom. L'opérateur semi-public est accusé d'occuper une position dominante dans le domaine de diffusion sportive en direct.

Avec ses filiales CT Cinetrade et Teleclub, le groupe Swisscom occupe une position dominante en particulier dans le domaine de la diffusion en direct par Pay-TV de matches du championnat suisse de football et de hockey sur glace, mais aussi de certains championnats étrangers de football, indique mardi la COMCO dans un communiqué.

Cinetrade dispose en effet de droits exclusifs de longue durée et globaux pour la diffusion de contenus sportifs par le biais de la télévision payante en Suisse. Swisscom a abusé de cette position à plus d'un titre, relève l'autorité fédérale.

L'opérateur a ainsi refusé toute offre à certains concurrents pour la diffusion sportive en direct sur leurs plateformes. A d'autres, comme UPC Cablecom, Swisscom n'a octroyé qu'un accès réduit aux contenus sportifs. En outre, à l'inverse du géant bleu, les concurrents ne pouvaient proposer des contenus sportifs à leurs clients que sous forme liée au bouquet de base de Teleclub.

"Par ce comportement, Swisscom s'est indûment procuré un avantage concurrentiel parmi les plateformes TV", conclut la COMCO. La décision peut encore faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal administratif fédéral.

sda-ats

 Toute l'actu en bref