Symetis veut lever 55,8 millions d'euros à la Bourse de Paris


 Toute l'actu en bref

Symetis pourrait obtenir jusqu'à 64,1 millions d'euros, grâce à son entrée en Bourse (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Symetis veut lever 55,8 millions d'euros (59,36 millions de francs) à l'occasion de son entrée en Bourse sur la plateforme Euronext à Paris. L'entreprise vaudoise, active dans les techniques médicales, veut ainsi accélérer son développement.

Le montant de 55,8 millions d'euros est calculé en fonction du point médian de la fourchette de prix par action proposée par l'entreprise, comprise entre 26 et 32 euros, a-t-elle indiqué lundi dans un communiqué.

La somme récoltée à l'occasion de cette opération pourrait monter jusqu'à 64,1 millions d'euros en cas d'exercice intégral de l'option de surallocation, précise le document. L'offre court de lundi jusqu'au 28 mars et les actions devraient commencer à s'échanger sur Euronext Paris le 3 avril sous le symoble SYMS.

L'entreprise voulait dans un premier temps entrer à la Bourse suisse, comme elle l'avait annoncé en septembre 2015. Puis, le projet avait été été reporté jusqu'à nouvel ordre.

La société est basée à Ecublens (VD). Elle est spécialisée dans le développement, la fabrication et la commercialisation de solutions de nouvelle génération pour le traitement d'affections graves des valves cardiaques par remplacement percutané, c'est-à-dire sans ouvrir le thorax.

"Notre introduction en Bourse vise à doter Symetis des ressources nécessaires pour accélérer le rythme de son développement et poursuivre son leadership dans les cardiopathies structurelles", a indiqué le directeur général de l'entreprise Jacques Essinger, cité dans le communiqué.

Nouvelle usine

Dans le détail, l'entreprise souhaiterait allouer environ 40% de l'opération au développement en interne de nouveaux produits dans le domaine des cardiopathies structurelles. De plus, entre 15% et 30% servirait à l'investissement dans de nouvelles capacités de production avec une usine qui serait construite en Europe.

Environ 15% serait utilisé pour l'acquisition de licences ou de nouvelles technologies ou produits et environ 15% pour renforcement de la structure financière.

Créé en 2001, Symetis a lancé son premier produit en 2011. Son chiffre d'affaires s'est élevé à 38,4 millions de francs en 2016 pour des pertes de 16,3 millions. A fin 2016, les effectifs se composaient de 291 emplois à temps complet, dont 104 étaient des postes directement reliés au groupe.

ATS

 Toute l'actu en bref