Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quarante-huit heures après son marathon victorieux contre Kiki Bertens, Timea Bacsinszky a dû jeter l'éponge à Indian Wells. Blessée au poignet, elle a abandonné contre Karolina Pliskova.

La Vaudoise était menée 5-1 par la tête de série no 3 du tournoi à l'instant où elle a, les larmes aux yeux, dû renoncer. "Je ressens une gêne depuis quelques jours déjà. Les balles lourdes de Kiki Bertens n'ont pas aidé vraiment, explique-t-elle. J'avais du mal à frapper mes revers. C'est l'adrénaline qui m'a permis de m'en sortir dimanche. Aujourd'hui, j'ai hésité à aller sur le terrain. Mais j'avais l'espoir de pouvoir m'en sortir en jouant que des slices ou que Karolina était encore plus mal que moi..."

Timea Bacsinszky prendra ces prochaines heures une décision quant à sa participation au prochain tournoi de Miami où elle a une place de demi-finaliste à défendre. "Je suis inquiète pour Miami. Et pour les prochaines semaines aussi, dit-elle. Après Miami, il y a la demi-finale de Fed Cup en Biélorussie. C'est dans un mois. Cela me laisse un peu de temps."

Timea Bacsinszky enregistre déjà son deuxième abandon de l'année. Il y a quatre semaines, elle avait connu la même infortune lors de son premier tour à Doha contre la Kazakh Yulia Puntintseva en raison d'une douleur à la cuisse.

A propos de la Fed Cup, Martina Hingis a envoyé un signal positif. La Saint-Galloise semble revenir en forme après des mois bien difficiles. Elle s'est qualifiée pour les demi-finales du double avec sa nouvelle partenaire, la Taïwanaise Yung-Jan Chan. Chan/Hingis (no 6) ont battu Sania Mirza/Barbora Strycova (no 4) 6-4 6-4 pour signer une véritable "perf".

ATS