Trump: Jeff Sessions aurait pu être plus précis dans ses réponses


 Toute l'actu en bref

Donald Trump dénonce une "chasse aux sorcières" contre son ministre de la Justice, Jeff Sessions.

KEYSTONE/AP/PABLO MARTINEZ MONSIVAIS

(sda-ats)

Donald Trump a estimé jeudi que son ministre de la Justice Jeff Sessions aurait pu être plus précis dans ses réponses au Sénat sur ses contacts avec des responsables russes. Et d'ajouter: "les démocrates exagèrent la situation, c'est une vraie chasse aux sorcières !".

"Jeff Sessions est un honnête homme", écrit le président des Etats-Unis dans un communiqué. Il y accuse également les démocrates d'avoir "perdu le sens de la réalité".

Donald Trump reconnaît toutefois que son ministre aurait pu répondre "plus précisément" lorsqu'il a assuré publiquement ne pas avoir eu de contacts avec des responsables russes pendant la campagne. Jeff Sessions a en réalité rencontré le représentant de Moscou aux Etats-Unis à deux reprises l'an dernier. "Mais ce n'était clairement pas intentionnel", poursuit Donald Trump. "Il n'a rien dit de faux."

Appels à sa démission

Plus tôt dans la journée, le ministre de la Justice a reconnu et regretté devant la presse ne pas avoir fait état de ses entretiens aux sénateurs. Mais l'allié de la première heure au Sénat du président républicain, dont il a inspiré la politique anti-immigration, s'est défendu d'avoir commis la moindre faute.

Il a souligné qu'il avait conversé avec le diplomate en tant que sénateur, et non en tant que membre de l'équipe de campagne de Donald Trump. L'Attorney general a annoncé en outre qu'il se déclarerait incompétent dans toutes les investigations en cours ou à venir sur une possible intervention russe dans la campagne électorale.

Les déclarations de Jeff Sessions ont déclenché de multiples appels à sa démission notamment chez les démocrates.

"Fuites"

"Toute cette histoire est une façon de ne pas perdre la face pour les démocrates qui ont perdu une élection que tout le monde pensait qu'ils devaient gagner", accuse Donald Trump dans son communiqué. "Ils ont perdu l'élection et maintenant ils ont perdu le sens de la réalité".

"La véritable histoire, c'est toutes les fuites illégales d'informations classées et d'autres informations. C'est une véritable chasse aux sorcières!", conclut Donald Trump.

Le président américain ne parvient pas à tourner la page de cette affaire russe, qui l'a déjà conduit à se séparer de son conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn, le 13 février.

ATS

 Toute l'actu en bref