Toute l'actu en bref

Donald Trump et l'ancien général James Mattis.

KEYSTONE/AP/CAROLYN KASTER

(sda-ats)

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a annoncé jeudi sa décision de nommer le général à la retraite James Mattis pour diriger le département de la défense. L'annonce doit être faite officiellement en début de semaine prochaine.

"Nous allons nommer 'l'enragé' Mattis secrétaire à la défense", a-t-il annoncé lors d'une réunion électorale à Cincinnati, dans l'Ohio, en reprenant le surnom de cet ancien commandant militaire de troupes américaines en Irak et en Afghanistan "Mad Dog". "L'enragé, il est excellent, il est excellent".

"C'est le meilleur. Ils (les autres généraux) disent que c'est ce que l'on a de plus proche du général George Patton", a-t-il ajouté en référence à l'ancien officier qui s'était illustré durant la seconde guerre mondiale.

Le nom de James Mattis pour prendre la tête du Pentagone circule avec insistance depuis que Donald Trump l'a reçu le 19 novembre dernier. L'homme a dirigé le commandement central de l'armée américaine, qui supervise les opérations sur une zone allant de la corne de l'Afrique à l'Afghanistan et au Pakistan, entre 2010 et 2013.

Dérogation du congrès

L'ancien officier de 66 ans est connu pour son expérience sur les théâtres d'opérations afghan ou pakistanais et sa méfiance envers l'Iran.

Pour être secrétaire à la défense, un ancien militaire doit normalement avoir passé au moins sept ans dans le civil. Or Mattis n'a pris sa retraite qu'en 2013. Sa nomination à la tête du Pentagone nécessitera donc le vote par le congrès d'une dérogation. Son bilan sous les drapeaux pourrait cependant dissuader certains sénateurs démocrates d'opposer leur veto.

James Mattis est le premier ancien général à devenir secrétaire à la défense depuis George Marshall en 1950, sous Harry Truman.

Donald Trump envisage aussi de nommer la sénatrice du Dakota du Nord Heidi Heitkamp au poste de secrétaire à l'énergie ou secrétaire à l'intérieur, a-t-on appris de source proche du dossier. Mme Heitkamp soutient le développement de toutes les formes d'énergie aux Etats-Unis, qu'il s'agisse d'énergies fossiles ou renouvelables.

sda-ats

 Toute l'actu en bref