Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tyson Fury, le controversé champion du monde des lourds, a fait des siennes. Le Britannique a annoncé lundi qu'il prenait sa retraite à 28 ans quelques heures avant de finalement... démentir.

"Hahahaha, vous pensiez pouvoir vous débarrasser du Gipsy King si facilement! Je suis ici pour rester. Le Plus Grand vous montre juste comment sont les médias", écrit Fury, quelques jours après la révélation par la chaîne américaine ESPN d'un contrôle positif à la cocaïne le 22 septembre. "Dès que j'irai mieux je défendrai ce qui m'appartient, le trône des poids lourds", a ajouté Fury quelques instants plus tard.

A l'heure du déjeuner, le champion du monde avait indiqué, dans ses propres termes, prendre sa retraite. "La boxe est la chose la plus triste à laquelle j'ai participé, tous des sacs à merde, je suis le plus grand et j'ai pris ma retraite", avait-il écrit sur internet.

Selon ESPN, Fury a été contrôlé par une agence antidopage spécialisée dans la boxe et la MMA, la Voluntary Anti-Doping Association (VADA), basée à Las Vegas. L'organisme était chargé des contrôles autour de son combat prévu contre Klitschko.

Toujours d'après ESPN, Fury ne risque pas de suspension, le test ayant été réalisé hors compétition, mais, s'il se trouvait dans l'impossibilité de défendre ses titres mondiaux, il pourrait en être privé.

Fury, très controversé pour ses déclarations stigmatisant les femmes ou l'homosexualité, avait été suspendu provisoirement le 24 juin par l'Agence antidopage britannique (UKAD) après la détection d'une substance prohibée dans son urine en février. La suspension avait été levée en attendant une audition prévue le 4 novembre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS