Toute l'actu en bref

L'enquête de police a révélé 37 cas d'agressions (image symbolique).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le Tribunal des mineurs du canton de Vaud a condamné mercredi à la peine maximale, soit un an ferme, l'auteur principal de l'homicide de la place Bel-Air à Yverdon-les-Bains. En janvier 2014, cet adolescent de quinze ans avait mortellement frappé un jeune de 17 ans.

Il avait donné un coup de poing à sa victime, la projetant à terre dans un choc mortel, rappelle mercredi le Tribunal des mineurs dans un communiqué. L'intéressé a été condamné pour homicide par négligence et lésions corporelles graves et simples.

Il a écopé de la peine maximale prévue par le droit pénal des mineurs, soit une privation de liberté d'un an. Il n'a pas été mis au bénéfice du sursis et la peine a été assortie d'un traitement ambulatoire, a précisé le tribunal qui ne donne pas de précisions supplémentaires.

Agressions gratuites

Cet homicide s'inscrivait dans une série d'agressions gratuites commises dans la ville du Nord vaudois. Des jeunes prenaient pour cible des personnes qu'ils ne connaissaient pas. Ils se donnaient rendez-vous par messagerie et agissaient par surprise, à plusieurs, assénant coups de poing et coups de pied.

L'enquête de police menée au moment des faits avait révélé 37 cas d'agressions impliquant 18 auteurs. Seize d'entre eux, âgés de 14 à 17 ans, ont été jugés par le Tribunal des mineurs ces derniers mois, a précisé ce dernier.

Les auteurs principaux, âgés de 15 ans révolus, ont tous été sanctionnés par des peines privatives de liberté. Le droit pénal prévoit un an maximum pour un jeune de 15 ans, et quatre ans pour celui qui est âgé de 16 ans au moment des faits.

sda-ats

 Toute l'actu en bref