Toute l'actu en bref

L'Altas des vents permet de déterminer les meilleurs emplacement pour les éoliennes (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

L'Arc jurassien et les Préalpes ne sont pas les seules régions de Suisse où les conditions de vent sont intéressantes pour produire de l'énergie éolienne. Un Atlas des vents indique les sites les plus rentables.

Dans certaines régions de Suisse, les vents soufflent à plus de six mètres par seconde à 125 mètres au-dessus du sol. On compte notamment l'Arc lémanique, le canton de Vaud, certaines vallées latérales du Valais et une grande partie du territoire des Grisons. C'est ce que montre une modélisation réalisée par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN).

Cet atlas constitue un important instrument de planification pour les cantons, a indiqué jeudi l'OFEN. Les calculs leur permettent de déterminer les emplacements qui peuvent ou non accueillir des éoliennes. L'exploitation de cette énergie est de leur ressort.

D'ici 2050, l'énergie éolienne pourrait couvrir 7 à 10% de la consommation suisse d'électricité. La production annuelle pourrait alors dépasser 4000 gigawattheures (GWh). En 2015, la Suisse comptait 35 installations éoliennes. Elles produisent ensemble environ 110 GWh.

La modélisation a été réalisée pour l'ensemble de la Suisse. Les résultats sont disponibles pour cinq hauteurs différentes au-dessus du niveau du sol: 50 m, 75 m, 100 m, 125 m et 150 m.

L'exactitude des mesures varie selon les régions. L'incertitude varie de plus ou moins 0,5 m/s dans l'Arc jurassien, de 0,8 m/s sur le Plateau, de 1 m/s dans les Préalpes et de 1,5 m/s dans les Alpes.

sda-ats

 Toute l'actu en bref