Toute l'actu en bref

Les opposants à l'interdiction de vente d'alcool affirment que cette mesure ne va pas arrêter sa production illicite (archives).

KEYSTONE/AP/MAHESH KUMAR A

(sda-ats)

Cinq cents magasins de boissons alcoolisées du Tamil Nadu ont dû fermer dimanche, suite à une décision du nouveau gouvernement de cet Etat méridional indien qui a interdit la vente d'alcool. L'objectif de la mesure est de lutter contre la violence.

Plusieurs autres Etats indiens ont déjà pris des mesures similaires, comme, dans l'est, le Bihar, un des plus pauvres et des plus peuplés, qui a introduit cette année la prohibition pour éviter que l'alcool n'engloutisse les revenus des familles les plus démunies.

Le Gujarat, cette fois dans l'ouest, a fait de même il y a des dizaines d'années, comme des Etats du nord-est. Quant à celui très touristique du Kerala, dans le sud, il a commencé en 2014 à mettre fin à ce commerce dans la plupart des hôtels.

Promesse électorale

Le gouvernement du Tamil Nadu voisin a pour sa part ordonné la fermeture des 500 points de vente TASMAN - du nom d'un groupe public -, et la réduction des heures d'ouverture de leurs concurrents.

Jayalalithaa Jayaram, qui vient de prendre les fonctions de premier ministre de l'Etat, avait fait une promesse électorale en ce sens pendant sa campagne pour les législatives locales du mois dernier.

Elle avait été en particulier bien accueillie par les femmes qui considèrent que l'alcool est à l'origine de la plupart des violences familiales et sexuelles, ainsi que de la dilapidation des revenus chez les plus pauvres.

sda-ats

 Toute l'actu en bref