Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancienne gardienne de prison, ici avec son avocat, a comparu mardi devant le tribunal de district de Dietikon (ZH).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Une gardienne de prison qui avait aidé un détenu à s'évader avant de fuir avec lui en Italie a été condamnée mardi à 15 mois de prison avec sursis. Le tribunal de district de Dietikon (ZH) l'a reconnu coupable d'assistance à l'évasion.

La femme de 32 ans était accusée d'assistance à l'évasion et d'entrave à l'action pénale. Le procureur a requis 27 mois de prison dont sept ferme. La défense a plaidé six mois de prison avec sursis.

Elle avait aidé un détenu, dont elle est tombée amoureuse, à s'évader de la prison de Limmattal (ZH) en février 2016. Ils avaient fui tous les deux en Italie, avant d'être arrêtés en mars dans la province de Bergame.

L'homme purgeait une peine de prison pour des délits sexuels. En décembre dernier, il a été condamné en appel à une peine de quatre ans et demi de réclusion pour le viol d'une adolescente de 16 ans.

Projet naïf

Lors de l'audience, l'ancienne gardienne de prison a reconnu que le projet de vivre en Italie sans papier était naïf. La nuit avant l'arrestation du couple, elle avait élaboré un plan pour entrer en contact avec le Ministère public zurichois afin d'obtenir une révision du procès de son amant, condamné pour viol.

Après avoir passé 35 jours en détention préventive, l'ancienne geôlière a retrouvé un travail dans une société de produits alimentaires. Ses chances de se réintégrer sont bonnes, mais elle perdrait son emploi en cas de condamnation à une peine de prison ferme, a souligné son avocat.

La défense a fait le portrait d'une femme qui laisse tout derrière elle par amour. Elle sait aujourd'hui qu'elle a fait une erreur et qu'elle doit l'assumer. Il n'existe pas de risque de fuite. Lorsqu'elle a pris la parole pour la dernière fois, la jeune femme a fondu en larmes et s'est excusée auprès de sa famille et de ses amis.

ATS