Une start-up valaisanne veut dynamiser le tourisme


 Toute l'actu en bref

Une start-up valaisanne veut dynamiser l'offre touristique valaisanne. Valais Discovery propose à la clientèle une plate-forme sur laquelle il est possible de choisir, réserver et payer tout à la fois son logement de vacances et ses activités (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La start-up "Valais Discovery" veut simplifier l'accès aux vacances en Valais. Elle propose une offre complète et mise sur les résidences secondaires.

"Le client veut pouvoir réserver directement", constate Yannick Ruppen, diplômé de l'école hôtelière de Lausanne, à l'origine de cette start-up. Le secteur touristique valaisan est actuellement surtout dans une optique de profit, à tous les niveaux, mais il est surtout essentiel d'écouter le client, estime le jeune entrepreneur.

Ce qui manque au client est la possibilité de choisir ses vacances parmi une offre globale. Malgré les gros efforts de promotion, les structures demeurent locales et l'offre d'activité n'est que rarement liée à celle des logements de vacances, explique lundi M. Ruppen lors d'une présentation de son projet.

Offre complète

La start-up proposera une offre complète. Sur une même plate-forme, le client pourra consulter les logements, les activités, réserver ce qui lui convient et payer directement. L'entrepreneur vise une ouverture complète de sa plate-forme pour la fin de l'été de cette année.

Son objectif est de pouvoir proposer au moins neuf chalets en location dans chacune des six stations sélectionnées pour lancer l'entreprise. Il veut prendre contact directement avec les propriétaires de résidences secondaires. Il promet une gestion complète des logements, nettoyage et réparations éventuelles compris, contre une commission de 20%.

Dans le même temps, l'entrepreneur veut contacter les différents prestataires d'activités, sportives, culturelles, artistiques. Leur offre figure aussi sur la plate-forme, avec la possibilité de réserver et de payer les activités choisies. La start-up prend une commission adaptée à la marge du prestataire. Mais le client paiera le même prix sur place ou en ligne, précise M. Ruppen.

Accueil personnalisé

L'entreprise engagera une personne par station pour le nettoyage des bien mis en location. L'accueil des clients se fera par des commerçants locaux, une manière de construire une relation avec l'hôte. Divers services annexes comme la location de voiture ou le transport depuis une gare vers une station sont aussi prévus.

L'acquisition de clients débutera en août. Les réseaux sociaux joueront un rôle important pour faire connaître la plate-forme, précise M. Ruppen. La clientèle suisse est visée dans un premier temps. Si le concept fonctionne, la start-up entend toucher ensuite la clientèle du Bénélux, puis celle d'Allemagne et de Grande-Bretagne et enfin de Scandinavie.

ATS

 Toute l'actu en bref