Toute l'actu en bref

Le Belge Greg Van Avermaet (BMC) a remporté la 7e édition du Grand Prix de Montréal en devançant le Slovaque Peter Sagan et l'Italien Diego Ulissi au Mont Royal.

Le champion olympique a pris sa revanche deux jours après avoir échoué dans la roue du même Sagan, champion du monde en titre, vendredi au Grand Prix de Québec.

En or aux JO de Rio en juillet, le coureur flamand (31 ans) est sur un nuage depuis plusieurs mois après avoir gagné le circuit Het Nieuwsblad et Tirreno Adriatico, notamment.

"Le titre olympique m'a procuré de l'apaisement. J'ai dû sans cesse prouver, au fil de ma carrière, que j'étais capable de remporter de grandes courses, maintenant ça a eu lieu. La reconnaissance est enfin là. Je vais être plus fort grâce à cela", avait-il dit jeudi avant le GP dé Québec.

Sa confiance est au zénith. Dimanche, il ne s'est jamais affolé. Même lorsqu'une longue échappée de six hommes (dont les Canadiens Benjamin Perry et Matteo Dalcin), parti dès le premier tour, a animé la course jusqu'à 40 kilomètres de la ligne.

Les deux derniers tours d'un circuit accidenté de 12 kilomètres ont été très animés avec des attaques de tous les côtés. Le Français Thomas Voeckler n'a pas été le moins entreprenant, multipliant les accélérations. Sans succès. A l'instar de son compatriote Romain Bardet et du Portugais Rui Costa, qui ont tenté leur chance dans la dernière côte, sans plus de succès.

Sous l'impulsion de Peter Sagan, vainqueur deux jours plus tôt à Québec, une dizaine d'hommes se sont présentés au sprint pour la victoire. Van Avermaet s'est montré le plus rapide.

sda-ats

 Toute l'actu en bref