Toute l'actu en bref

Esther Waeber-Kalbermatten a été "personnellement profondément choquée" par une vidéo dans laquelle s'exprime Piero San Giorgio et qui circule sur Facebook.

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Oskar Freysinger a engagé Piero San Giorgio comme consultant dans le cadre de l'inventaire des risques auxquels le Valais doit se préparer. Une vidéo avec le survivaliste circule actuellement sur Facebook. Elle a profondément choquée Esther Waeber-Kalbermatten.

"Personnellement, je suis profondément choquée. C'est un appel à la haine, c'est indigne de notre société", a indiqué jeudi soir à l'ats Esther Waeber-Kalbermatten après avoir visionné l'extrait d'une vidéo qui circule actuellement sur Facebook. On y voit Piero San Giorgio discuter avec une autre personne d'affrontements et d'élimination des plus faibles.

"Notre nature c'est d'être un Waffen SS", déclare l'écrivain survivaliste suisse. "On sauve les malades, les handicapés, tout ce qu'on veut. Très bien, ça donne bonne conscience, mais c'est pas comme ça que tu bâtis une civilisation, c'est comme ça que tu la détruis", poursuit-il.

Piero San Giorgio acquiesce quand son interlocuteur déclare: "Moi ça me fait pas peur 50'000 migrants qui arrivent en bateau, parce que si tu mets 20 mitraillettes en face, c'est terminé".

Réactions de plus en plus vives

Esther Waeber-Kalbermatten s'exprime pour l'heure personnellement et non en en tant que présidente du Conseil d'Etat valaisan. Elle veut au préalable recueillir des informations supplémentaires et mener sa réflexion.

Elle va notamment étudier le mandat du groupe de travail mis sur pied par Oskar Freysinger, et plus particulièrement celui de Piero San Giorno.

En Valais, l'engagement du survivaliste comme consultant interpelle. Les réactions se font de plus en plus vives, notamment sur les réseaux sociaux.

Oskar Freysinger ne regrette pas

Dans un entretien diffusé jeudi par Le Nouvelliste, Oskar Freysinger dit avoir lu un des livres de Piero San Giorgio. Ce dernier, associé à l'extrême droite, affirme que la planète va vers un effondrement énergétique, politique et économique qui la mènera à un état de guerre généralisée d'ici à 2025. "Notre rencontre m'a convaincu de le prendre comme expert externe (...) Je ne le regrette pas du tout", explique le chef du département valaisan de la sécurité et de la formation Freysinger.

"J'ai été élu pour prévoir le pire. Je mets donc en place les éléments pour être le mieux préparé possible", ajoute-t-il, en citant, comme exemple, la proximité du Valais avec la France, qui connaîtrait, en cas de grave crise, une explosion de violences urbaines dans les banlieues, si elle n'arrivait plus à financer l'assistance sociale.

Piero San Giorgio, de son vrai nom Piero Falotti, s'est fait connaître du public en 2011 avec son livre "Survivre à l'effondrement économique", indique l'encyclopédie en ligne Wikipédia. Selon Le Nouvelliste, il donne régulièrement des conférences auprès de militants et sympathisant de mouvements radicaux.

sda-ats

 Toute l'actu en bref