Toute l'actu en bref

Le premier ministre indien a brisé un tabou essentiel pour la santé publique en s'attaquant à la défécation en plein air.

KEYSTONE/AP PTI/SHAHBAZ KHAN

(sda-ats)

Le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé que son gouvernement avait construit plus de 20 millions de toilettes et électrifié des milliers de villages en deux ans. Il a appelé à poursuivre cet effort visant à enrayer la propagation des maladies.

Le chef du gouvernement s'exprimait sur les remparts du célèbre Fort Rouge à New Delhi à l'occasion du 69e anniversaire de l'indépendance de son pays. C'est du même endroit qu'il avait en 2014 prononcé un important discours dans lequel il avait annoncé des mesures symboliquement fortes dans la lutte contre la pauvreté.

Il avait ainsi promis sous quatre ans des toilettes et l'électricité dans tous les foyers du pays. "En si peu de temps, plus de 20 millions de toilettes ont été construites dans les villages indiens et plus de 70'000 d'entre eux ne sont plus concernés par la défecation en plein air", a-t-il dit, s'attirant des applaudissements nourris de la foule.

La défécation en plein air est un problème majeur de santé publique en Inde. Près de 594 millions d'Indiens, soit quasiment la moitié du pays, font leurs besoins en plein air, selon l'Unicef.

M. Modi s'est attaqué depuis son arrivée au pouvoir à ce tabou. Il a martelé qu'il est nécessaire de construire des toilettes pour empêcher la propagation de maladies comme la diarrhée.

"Nous nous approchons du 70e anniversaire de l'indépendance et ces pauvres villages étaient encore contraints de vivre comme au 18e siècle", a-t-il dit. Des chiffres officiels diffusés l'an dernier avaient montré que 300 millions d'Indiens n'avaient toujours pas l'électricité.

sda-ats

 Toute l'actu en bref