Toute l'actu en bref

"La seule chose qui manque, ce sont les victoires": Stan Wawrinka est confiant à l'heure d'aborder le Geneva Open, mais conscient que tout n'est pas rose à une semaine de Roland-Garros.

"Je me sens bien. Physiquement, il n'y a pas de problème. Je me sens bien à l'entraînement, mon niveau de jeu est bon en général", a expliqué la tête de série no 1 du tableau dimanche en fin de matinée devant la presse. "La seule chose qui manque, ce sont les victoires. J'espère bien en obtenir ici, d'autant plus au regard de mes résultats des dernières semaines. Je suis là pour ça", a-t-il poursuivi.

Stan Wawrinka n'a en effet atteint qu'une seule fois le stade des quarts de finale dans les cinq tournois - tous des Masters 1000 - qu'il a disputés depuis son sacre à Dubaï à la fin février. C'était à Monte-Carlo, son premier tournoi joué sur terre battue cette saison. Il avait alors réussi une démonstration face au 18e mondial Gilles Simon en 8e de finale (6-1 6-2) avant de manquer son rendez-vous avec Rafael Nadal en quart de finale (défaite 6-1 6-4).

Le no 4 mondial n'a ainsi gagné que cinq matches depuis le début du mois de mars, dont trois en trois Masters 1000 joués sur terre battue. Est-il gagné par une certaine frustration après ses échecs récents essuyés dans les tournois de cette catégorie, lui qui n'a atteint que deux fois le stade des demi-finales (Rome et Paris-Bercy 2015) dans les vingt Masters 1000 qu'il a joués depuis son triomphe de Monte-Carlo en 2014 ? "Non. Quand je m'incline prématurément, je me dis juste qu'il s'agit d'une déception de plus, d'un tournoi de plus, qu'il s'agisse d'un Masters 1000 ou d'un ATP 250. La seule exception, ce sont les tournois du Grand Chelem", a-t-il glissé.

Stan Wawrinka en disputera d'ailleurs un dès la semaine prochaine, à Roland-Garros. Appréhende-t-il de retrouver la terre battue parisienne, où il avait conquis l'an dernier son deuxième titre majeur en battant Novak Djokovic en finale ? "Non! Au contraire, je me réjouis d'y retourner étant donné ce que j'y ai vécu. Il n'y aura ni plus, ni moins de pression que d'habitude. J'ai de toute façon toujours envie d'y réussir de grandes choses", a-t-il lâché.

Le champion olympique 2008 de double a par ailleurs fait le point concernant les Jeux de Rio, où il pourrait s'aligner en simple, en double au côté de Roger Federer ainsi qu'en double mixte (avec Timea Bacsinszky?). "Je n'ai pas avancé dans ma réflexion, car je n'ai pas pu mener les discussions que je dois avoir. J'ai encore du temps pour me décider, et j'attendrai le dernier moment pour annoncer ma décision", a-t-il rappelé.

"Dans le monde du tennis, les Jeux ne sont pas l'événement que tout le monde attend pendant quatre ans comme c'est le cas pour d'autres sports. Il se passe quelque chose chaque semaine. Jouer les trois épreuves en l'espace de huit jours, ça peut être risqué. Surtout que la saison sera loin d'être terminée. Tout est donc encore possible pour mon programme olympique", a souligné Stan Wawrinka, qui pourrait ainsi très bien décider de ne disputer que le simple à Rio.

sda-ats

 Toute l'actu en bref