Toute l'actu en bref

Stan Wawrinka a souffert pour remporter son huitième match consécutif à Roland-Garros. Mené deux sets à un par Lukas Rosol, le tenant du titre s'est imposé 4-6 6-1 3-6 6-3 6-4 en 3h11' au 1er tour.

Les Internationaux de France demeurent le seul tournoi du Grand Chelem dans lequel jamais un champion n'a été sorti d'entrée l'année suivante. Mais il s'en est fallu de peu lundi: Stan Wawrinka (no 3) a en effet dû faire face à deux balles de break qui avaient le poids de balles de match à 2-2 dans le quatrième set.

Le Vaudois parvenait à les écarter, profitant notamment d'une faute directe de Lukas Rosol (ATP 59) sur la seconde. En confiance après la quête de son premier titre en Suisse samedi dernier à Genève, il n'allait plus laisser la moindre ouverture au puissant Tchèque.

Battu dès le 1er tour il y a deux ans à Roland-Garros alors qu'il étrennait son premier sacre majeur (Open d'Australie 2014), Stan Wawrinka a cette fois-ci su conserver tout son calme. Il a su attendre son heure face à un Lukas Rosol bien plus appliqué et surtout bien plus inspiré que vendredi dernier lors de leur demi-finale du Geneva Open.

Dos au mur dans la quatrième manche, Stan Wawrinka se relançait totalement en signant son troisième break de la journée dans le huitième jeu, sur un jeu blanc. Il maîtrisait ensuite son sujet dans le cinquième set, s'emparant du service adverse dès le troisième jeu. Le champion olympique 2008 de double ne lâchait que 4 points sur son engagement dans cette ultime manche, concluant la partie sur une volée de revers après 3h11' de jeu.

Stan Wawrinka ne devrait pas connaître les mêmes difficultés au 2e tour. Il affrontera pour la première fois le Japonais de 23 ans Taro Daniel (ATP 93), qui a profité de l'abandon du talentueux gaucher Martin Klizan (ATP 45) pour cueillir le premier succès de sa carrière dans un tableau final de Grand Chelem. Mené deux sets à zéro, Taro Daniel menait 3-0 dans la cinquième manche lorsque le Slovaque décidait de jeter l'éponge.

sda-ats

 Toute l'actu en bref