Toute l'actu en bref

Yves Rossier (milieu) avec le conseiller fédéral Didier Burkhalter (gauche) discutent avec le minister allemand Frank-Walter Steinmeier. (Archivbild)

Keystone/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Le secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, le Fribourgeois Yves Rossier, va quitter ses fonctions. Il souhaite obtenir un poste d'ambassadeur, a indiqué vendredi à l'ats le porte-parole du DFAE Jean-Marc Crevoisier, confirmant une information du Tages-Anzeiger.

Yves Rossier va rester en poste jusqu'à ce qu'on lui trouve un successeur, sans doute jusqu'à la fin de l'année, a poursuivi le porte-parole.

Le haut fonctionnaire s'est illustré dans les négociations avec l'Union européenne avant de transmettre le dossier à Jacques de Watteville il y a un an, en août 2015.

La même année, ce grand commis de l'Etat s'est ensuite rendu en Iran au moment de la recherche d'un accord sur le nucléaire. Plus récemment en avril 2016, il a fait le déplacement en Irak: il s'agissait de la première visite d'un représentant suisse de haut niveau dans le pays depuis plus de dix ans.

Un grand serviteur de la Suisse

M. Rossier avait été choisi en janvier 2012 pour remplacer Peter Maurer comme secrétaire d'Etat aux affaires étrangères. Ce juriste de 55 ans Yves Rossier avait ainsi fait un retour au Département des affaires étrangères (DFAE).

Recruté en 1990 comme collaborateur scientifique au Bureau de l'intégration, il a réussi le concours diplomatique en 1993 et a effectué son stage à la Division politique II (Afrique/Moyen Orient), avant d'officier comme conseiller scientifique des anciens conseillers fédéraux Jean-Pascal Delamuraz et Pascal Couchepin, au Département fédéral de l'économie (DFE).

Proche du parti radical, M. Rossier avait auparavant dirigé l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) de février 2004 à 2012. Il a également mis en place la Commission fédérale des maisons de jeu dont il a dirigé le secrétariat durant quatre ans.

Marié et père de cinq enfants, M. Rossier est licencié en droit de l'Université de Fribourg. Il a ensuite étudié le droit européen à Bruges et a été assistant à l'Université de Fribourg avant d'obtenir un master en droit à Montréal.

sda-ats

 Toute l'actu en bref