Ueli Maurer veut cinquante soldats à la frontière

 Toute l'actu en bref

Le conseiller fédéral Ueli Maurer veut qu'une cinquantaine de soldats viennent en aide aux gardes-frontière, a-t-il déclaré jeudi à Adelboden (BE).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Ueli Maurer veut dès l'année prochaine cinquante soldats à la frontière pour aider les gardes-frontière. Le ministre des finances va déposer une demande dans ce sens, a-t-il expliqué jeudi lors de sa conférence de presse annuelle à Adelboden (BE).

Ni les recrues qui font leur service militaire d'une traite ni ceux qui suivent leurs cours de répétition ne devraient participer à ces manoeuvres. Seuls les militaires de carrière seraient concernés, a dit Ueli Maurer: "Des personnes affectées à la sécurité avec une formation proche de celle des policiers".

Ils accompliraient grosso modo les mêmes tâches que les gardes-frontière. Mais ils ne patrouilleront pas à la frontière avec leur arme de service à l'épaule.

Ueli Maurer confiant

La demande déposée par Ueli Maurer devra être acceptée par le Département de la défense, le Conseil fédéral et le Parlement. Le ministre s'est montré confiant.

L'année prochaine, les gardes-frontière seront fortement sollicités, a dit le Zurichois. La France et l'Allemagne renforcent leur contrôle aux frontières et ces deux pays connaîtront des élections en 2017.

Les migrants choisissent de plus en plus souvent la Suisse comme pays de destination, a poursuivi le ministre. Ainsi, moins de demandeurs pourront être refoulés en Italie, car les demandes d'asile devront être traitées en Suisse. Cela signifie davantage de travail pour les gardes-frontière.

ATS

 Toute l'actu en bref