Toute l'actu en bref

La plaisanterie commence à être saumâtre. Pour la troisième fois en moins d'un mois, le Lausanne-Sport a tout perdu dans les dernières secondes. Comme un mauvais film qui ne cesse de tourner.

Un but magnifique de Guillaume Hoarau, dû aussi aux largesses d'une défense bien trop naïve, a permis aux Young Boys de s'imposer 2-1 à la Pontaise. A la faveur de cette victoire, les Bernois occupent seuls la deuxième place du classement avec deux points d'avance sur Lucerne et sur Sion, qui accueille cet après-midi le FC Bâle.

Déjà piégé de la sorte devant Lucerne (2-3) et à Bâle (1-2), Lausanne a concédé une sixième défaite de rang pour ne compter plus que deux points d'avance sur la "lanterne rouge" Vaduz. Fabio Celestini se demandera encore comment son équipe a perdu ce match. Le 2-1 de Hoarau n'avait-il pas été précédé de quelques secondes seulement de l'égalisation de Nassim Ben Khalifa, qui a inscrit son premier but en Super depuis le 14 février 2015, un jour où il avait marqué pour les Grasshoppers contre les... Young Boys ? Ne doit-on pas redoubler de concentration après avoir eu le bonheur de marquer un but ?

La frappe victorieuse de Ben Khalifa devait récompenser justement le labeur d'une équipe qui aurait dû mener au score à la pause. A la 8e minute, Pak avait, en en effet, effacé Mvogo avant de voir sa reprise détournée juste avant la ligne par Mbabu. A la reprise, les Bernois ont eu le mérite d'élever le niveau de leur jeu pour ouvrir le score par l'inévitable Hoarau qui reprenait un centre parfait de Sulejmani. Une semaine après avoir déjà signé un doublé contre le FC Sion, le Réunionnais a rappelé qu'il était bien le meilleur attaquant de la Super League. De très loin.

Comme Lausanne, Lugano file du mauvais coton. A Vaduz, les Luganais se sont inclinés une quatrième fois de suite. Ils ont été battus 5-1 après avoir pourtant rejoint la pause sur un score vierge. Seulement, l'expulsion de l'Uruguayen Aguirre à la 36e minute a pesé très lourd dans la balance. Et comme Vaduz a eu la bonne idée de marquer juste après la pause par Kukuruzovic, Lugano s'est très vite retrouvé dans une situation intenable.

sda-ats

 Toute l'actu en bref