Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une artiste luxembourgeoise, qui s'est allongée nue samedi devant le tableau "Olympia" de Manet au musée d'Orsay à Paris, a été arrêtée et placée en garde à vue pour exhibition sexuelle. Selon son avocat, elle voulait reproduire l'oeuvre.

La garde à vue de Déborah de Robertis se poursuivait dimanche, après une interruption dans la nuit pour raisons médicales, a précisé son défenseur.

Samedi après-midi, alors que le public, nombreux, profitait des derniers jours de l'exposition "Splendeurs et misères, Images de la prostitution 1850-1910", l'artiste s'est dénudée et allongée, dans la même position que la jeune femme sur le célèbre tableau d'Edouard Manet, a-t-il expliqué.

"Olympia" représente au premier plan une jeune femme nue allongée sur un divan et au second plan une femme noire lui présentant un bouquet de fleurs.

Elle expose son sexe

"Elle portait une caméra portative pour pouvoir filmer la réaction du public. Il s'agit d'une performance artistique", a ajouté l'avocat.

"Il y avait beaucoup de monde devant le tableau. Les agents ont bien réagi; ils ont fermé la salle, lui ont demandé de se rhabiller. Comme elle a refusé, la police a été appelée et l'a emmenée", a expliqué une porte-parole du musée d'Orsay, qui a porté plainte pour exhibition sexuelle.

Déborah de Robertis n'en est pas à son coup d'essai. En mai 2014, toujours au musée d'Orsay, elle avait exposé son sexe devant "L'origine du monde" de Gustave Courbet, représentant un sexe féminin. Le musée avait déjà porté plainte, a indiqué la porte-parole.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS