Toute l'actu en bref

Huit jours après avoir signé un arrêt décisif à Andorre pour éviter le camouflet de l'année, Roman Bürki a fêté un succès sans prix avec Dortmund à Lisbonne. Une victoire 2-1 devant le Sporting.

Acquis sur des réussites d'd'Aubameyang et de l'espoir Weigl, ce succès ouvre la route des huitièmes de finale de la Ligue des Champions aux Allemands Le Borussia a gagné le match qu'il fallait gagner pour tenir le rythme du Real Madrid. A Bernabeu, les Champions d'Europe en titre ont, en effet, déroulé tranquillement devant le Legia Varsovie (5-1). Les deux équipes partagent la tête du classement de ce groupe B avec 7 points. Avec quatre longueurs d'avance sur le Sporting. Un matelas très confortable.

Le Bernois n'a pas eu à sortir le grand jeu devant des Portugais cueillis à froid par le rush victorieux d'Aubameyang à la 9e minute. On peut toutefois lui reprocher une approximation dans une sortie sur laquelle l'arbitre a eu la bonne idée de siffler une faute peu évidente du Néerlandais Dost alors que le Sporting croyait bien avoir égalisé...

Mehmedi et le Bayer mal payés

Autre Suisse en lice mardi soir, Admir Mehmedi et le Bayer Leverkusen ne sont pas parvenus à obtenir une victoire qui n'aurait pas été imméritée devant Tottenham (0-0). Contraints au nul pour la troisième fois en trois matches dans ce groupe E, les Allemands conservent toutes leurs chances. Le partage des points du CSKA Moscou devant Monaco (1-1) fait ainsi leur affaire. Les Monégasques ont longtemps couru derrière l'ouverture du score de l'Ivoirien Lacina Traoré qu'ils ont eu la mauvaise idée cet été de prêter au club moscovite avant d'égaliser en fin de match par Bernardo Silva.

Dans le groupe C, Leicester a également fait un pas décisif vers la qualification. Victorieux 1-0 devant leur public du FC Copenhague sur une réussite subtile de Mahrez, les Champions d'Angleterre ont désormais marqué un point de plus en Ligue des Champions (9) qu'en Premier League (8)... L'Europe est désormais l'unique objectif de la formation de Claudio Ranieri. Sa solidité défensive - elle n'a pas encore concédé le moindre but en trois matches - peut lui permettre de voyager un long moment pour sa grande "première" en Ligue des Champions,

La réponse de Buffon

Enfin dans le groupe H, la Juventus a imposé son réalisme au Parc OL. A dix contre onze, les Piémontais ont arraché la victoire (1-0) à la 76e grâce au Colombien Cuadrado dont la frappe au premier poteau a surpris un Lopes bien fébrile en ce début de saison. La Juventus doit son succès aux prouesses de Gianluigi Buffon qui restait sur deux belles bourdes contre l'Espagne et l'Udinese. Le gardien n'a pas seulement retenu un penalty de Lacazette en première période. Il a, aussi, maintenu son équipe dans le match après l'expulsion de Lemina à la 54e minute. La Juventus reste donc à la hauteur du FC Séville qui a gagné 1-0 à Zagreb grâce à un but de Nasri.

sda-ats

 Toute l'actu en bref