Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Santé publique La Suisse prend des mesures exceptionnelles pour faire face au coronavirus

Trois personnes assises

El ministro del Interior y encargado de Salud, Alain Berset (al centro), anunció contingencia especial luego de que el número de afectados confirmados en Suiza por el virus se estableciera en quince.

(Keystone / Alessandro Della Valle)

Le gouvernement helvétique a décidé d’interdire toutes les manifestations de plus de 1000 personnes, afin de contenir la propagation du coronavirus Covid-19. Le nombre de personnes infectées augmente d’heure en heure sur tout le territoire suisse.

Toutes les manifestations de plus de 1000 personnes sont interdites dès à présent et jusqu’au 15 mars au moins en Suisse. Le gouvernement a pris vendredi cette décision à cause de l’épidémie du coronavirus Covid-19Lien externe, qui frappe désormais 15 personnes.

«En raison de la situation actuelle et de la propagation du coronavirus, le Conseil fédéral a décidé de déclarer la situation qui prévaut actuellement en Suisse de 'situation particulière' au sens de la loi sur les épidémies.»

C’est aux cantons d’appliquer l’interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes et de contrôler son application. «La priorité absolue va à la protection de la population, insiste le gouvernement. Ces mesures se sont avérées efficaces dans d’autres pays» et sont conformes aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a déclaré le ministre de la Santé, Alain Berset, en conférence de presse.

RTS1

Vidéo RTS

Salon de l’auto, rencontres sportives et carnavals

L’interdiction implique notamment l’annulation du Salon de l’Auto de Genève. Mais les compétitions sportives, les carnavals, comme celui de Bâle ou les Brandons de Payerne, et les manifestations culturelles sont aussi concernés. Une indemnisation fédérale des organisateurs n’est pas prévue.

Les écoles ou l’armée ne sont en revanche pas concernées, car les mesures d’hygiène nécessaires peuvent être appliquées dans ces lieux, a précisé le ministre de la Santé.

Contrairement aux grandes manifestations, les voyages en transports publics ou le travail dans une grande entreprise n’empêchent pas la population de tenir ses distances et de respecter les recommandations d’hygiène.

RTS2

Vidéo RTS

Conserver le contrôle

«Nous partons de l’idée que dans les grandes manifestations, si quelqu’un s’infecte, on est presque assurés de perdre la chaîne d’infection. Ce risque n’existe pas, par exemple, dans un bureau ou une petite manifestation, où les gens se connaissent et où on arriverait à retrouver la chaîne d’infection», a encore expliqué le conseiller fédéral.

Lors de manifestations de moins de 1000 personnes, les organisateurs devront, en collaboration avec les autorités, évaluer les risques pour déterminer s’ils peuvent ou non organiser l’événement.

«Nous avons vu ces derniers jours que les cas se sont largement répandus dans le monde (...), en particulier dans les pays voisins de la Suisse, je pense en particulier à l’Italie et à l’Allemagne», a déclaré Alain Berset.

Quinze cas annoncés en Suisse

Depuis mardi, la Suisse est également touchée par l’épidémie du coronavirus Covid-19. «C’est une évolution qui n’est pas une surprise, nous avons 15 personnes testées positives et une centaine de personnes sont placées en quarantaine, a précisé le ministre de la Santé. Nous devons nous attendre à une augmentation des cas dans ces prochains jours», a-t-il averti.

Le conseiller fédéral a précisé qu’il n’y a «aucun cas où on aurait perdu la chaîne d’infection en Suisse». Jusqu’ici, la plupart des personnes infectées avaient séjourné en Italie, un pays qui apparaît de plus en plus comme une plateforme de diffusion du Covid-19.

Corona

Graphique

Les derniers bilans communiqués par les cantons font état de 15 cas d’infection dans les cantons du Tessin, de Genève, des Grisons, d’Argovie, de Zurich, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Vaud.

Il n’y a aucune restriction à l’entrée en Suisse. Toutefois, les voyageurs et les pendulaires sont informés de la situation actuelle aux frontières et dans les aéroports.

Mesures de prévention

En l’état, l’Office fédéral de la santé publiqueLien externe recommande à la population de s’en tenir aux règles d’hygiène de base:

– Se laver les mains soigneusement avec de l’eau et du savon ou utiliser un désinfectant pour les mains plusieurs fois par jour.

– Si vous devez tousser ou éternuer, tenez un mouchoir devant votre bouche et votre nez. Après usage, jetez-le dans une poubelle et lavez-vous soigneusement les mains avec de l’eau et du savon ou avec un désinfectant pour les mains.

– En l’absence de mouchoir en papier, toussez et éternuez dans le creux du coude.

– Si vous avez été en contact étroit (moins de 2 mètres pendant plus de 15 minutes) avec une personne dont l’infection au nouveau coronavirus est confirmée, vous devez rester chez vous, éviter autant que possible les contacts avec d’autres personnes et immédiatement téléphoner à un médecin ou à un hôpital.

– Les personnes malades devraient aussi rester chez elles.

Fin de l'infobox

Symptômes, diagnostic et traitement

Les symptômes les plus courants sont la fièvre, la toux et les difficultés respiratoires. Ces symptômes peuvent être d’une gravité variable. Des complications de type pneumonie sont également possibles. Des symptômes digestifs et oculaires (conjonctivite) ont également été observés chez certains malades.

Comment détecter une infection?

Tout soupçon d’infection au nouveau coronavirus doit être clarifié par un/une médecin, souligne l’office sur son site. Pour ce faire, le patient est interrogé sur les voyages qu’il a effectués, sur ses contacts et les symptômes qu’il présente (fièvre, toux ou difficultés respiratoires).

Seule une analyse de laboratoire permet de confirmer définitivement un diagnostic, par exemple à l’aide d’un frottis naso-pharyngé. En cas de résultats positifs, la personne malade est mise en isolement selon les instructions du service du médecin cantonal.

Comment se traite une infection?

À ce jour, il n’existe aucun traitement pour les infections dues aux coronavirus. Les possibilités thérapeutiques se limitent à traiter les symptômes. Les malades sont isolés pour protéger les autres personnes.

En cas d’infection grave, des soins médicaux intensifs et, dans certaines circonstances, une assistance respiratoire artificielle sont nécessaires.

Fin de l'infobox


Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.