Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Après «l’exploit» de la Nati, la presse exulte

Les médias suisses au diapason des fans de l'équipe nationale.

(Keystone)

Encore sous le coup de l’émotion, la presse suisse n’a pas de qualificatifs assez forts pour qualifier la victoire de l’équipe suisse de football contre l’Espagne (1-0) mercredi à Durban.

Inutile de le dire, la victoire de mercredi est aussi omniprésente à la une des journaux suisses que les Espagnols dans la surface de réparation helvétique. On notera d’ailleurs en passant les nombreux sites de médias étrangers qui rendent compte de l’exploit.

Exploit? C’est le titre choisi par la Tribune de Genève, qui vibre pour «La victoire historique d’une Suisse héroïque». Une équipe qui, «bien organisée, courageuse et plutôt adroite lorsque cela fut nécessaire, a livré une sorte de match parfait s’agissant de contenir, puis de frapper.»

Face à une Espagne qui «a péché par orgueil», cette équipe l’a toutefois emporté «dans un style qui ne fait rêver personne, du moins au-delà de nos étroites frontières», note le journal, en commun avec 24 heures.

Un passeport pour Hitzfeld

«Geilson, simplement!», jubile le Blick, en référence au marqueur de la 52e minute. Le quotidien tresse des lauriers à l’entraîneur allemand Hitzfeld et propose, toujours sobre, de lui offrir le passeport suisse…

«Le 1-0 de Durban sur l’Océan indien est juste le plus gros succès de l’histoire du football suisse», reprennent Le Bund et le Tages Anzeiger.

«Grandioso!», titre La Liberté de Fribourg, qui, avec une touche d’ironie, constate que «la corrida était helvétique. (…) Voilà deux ans que les Espagnols sont les plus beaux, les plus forts de la planète football. Et la Suisse [a] minutieusement préparé son entreprise de destruction».

Le Temps parle lui aussi de «monumental exploit» et titre «Courage, lucidité, opportunisme: la Suisse gagne le droit de rêver». Le quotidien signale la chance de la Nati mais aussi la «préparation optimale – physique, psychologique et tactique – signée Ottmar Hitzfeld (…), qui confirme une fois de plus sa formidable réputation d’entraîneur à succès.»

Deux fois seulement

Mesuré, L’Express de Neuchâtel parle de «chef d’œuvre. Car c’en est un. Dans les annales du football helvétique, seulement à deux reprises l’équipe nationale en a façonné de semblables: en 1938 lors de la répétition du match contre l’Allemagne (…) gagné 4-2 et en 1954 une double victoire (2-1 en groupe puis 4-1 en match d’appui) face à l’Italie.»

Plus lyrique, Le Matin jongle avec les adjectifs: «Incroyable», «sensationnel»! La Suisse ne s’est pas dérobée, «elle a démontré que ses joueurs avaient pris une dimension mondiale, elle était à l’heure avec l’histoire.» Le quotidien assure même que «la surprise du Mondial, c’est déjà la Suisse».

En écho aux nombreux doutes et critiques d’avant-match, Le Matin juge que «désormais, tout est possible grâce à ces marchands de rêve. Qui l’aurait prédit hier au coup d’envoi?»

Après «ce premier triomphe en 19 rencontres contre les Ibères», note la Basler Zeitung, les Suisse affronteront le Chili et le Honduras. Pour l’hygiène mentale, le journal bâlois cite Hitzfeld: «Ce sera encore plus dur contre le Chili».

Toujours plus forts

Le Chili et le Honduras? La Neue Zürcher Zeitung, en tout cas, y croit. Le résultat de mercredi donne davantage encore de crédit au travail d’Hitzfeld. Sa manière et le résultat ont renforcé les Suisses au point qu’ils croient en leur chance dans la perspective des huitième de finale. «Maintenant, on peut tous les battre», prétend même le Blick.

L’Express lorgne, lui, sur les statistiques. Et rêve debout: «La défense suisse (…) n’encaisse plus de but dans un Mondial depuis 484 minutes. Face au Chili, le record absolu de l’Italie (550 minutes) pourrait être battu…»

Pierre-François Besson, swissinfo.ch

ESPAGNE - SUISSE 0-1 (0-0)

52' Fernandes.

Espagne: Casillas; Ramos, Puyol, Pique, Capdevila; Busquets (62' Torres); Silva (62' J.Navas), Xabi Alonso, Xavi, Iniesta (77' Pedro Rodriguez); Villa.

Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Senderos (36' Von Bergen), Grichting, Ziegler; Barnetta (92' Eggimann), Inler, Huggel, Fernandes; Derdiyok (79' Yakin); Nkufo.

Arbitre: Webb/Angleterre
Durban: 61000 spectateurs


Classement
1. Chili 1 1 0 0 1- 0 3
et Suisse 1 1 0 0 1- 0 3
3. Honduras 1 0 0 1 0- 1 0
et Espagne 1 0 0 1 0- 1 0

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.