Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Athletissima Lausanne, le feu au stade

La détentrice du record mondial de saut à la perche Yelena Isinbayeva sera de retour à Lausanne.

(Keystone)

Mardi 11 juillet, les stars de l'athlétisme ont rendez-vous au Stade de la Pontaise pour la 31e édition du cinquième plus grand meeting au monde.

Onze champions olympiques, 13 champions du monde, 2 recordmen du monde et leurs suivants feront vibrer les 14'000 spectateurs attendus.

«Pas de souci, il fera beau», affirme Jacky Delapierre, âme du meeting depuis ses débuts.

Cet ancien coureur de 800 mètres doit pourtant beaucoup à la pluie. Le 8 juillet 1977, il réussit à convoquer certains des plus grands athlètes mondiaux pour l'inauguration du stade Pierre-de-Coubertin à Lausanne. Et il pleut des cordes.

Impressionnés par la ferveur du public, les sportifs décident de jouer le jeu. Mieux: ils promettent de revenir trois semaines plus tard, afin d'offrir aux Lausannois le spectacle auquel ils ont droit. Athletissima est né.

Dix ans plus tard, le meeting se déplace à la Pontaise. Et en 1994, Leroy Burrel y court le 100 mètres en 9''85, nouveau record du monde.

La course aux records

En 2005, Yelena Isinbayeva offre à Athletissima son second record mondial, en sautant 4 m. 93 à la perche. La Russe est à nouveau là cette année.

Jacky Delapierre attend aussi beaucoup d'une autre Russe, Tatyana Lebedeva, numéro un mondiale du triple saut. L'année dernière, elle avait tutoyé le record du monde et elle s'est beaucoup préparée pour son retour à Lausanne.

«Il y aura aussi un 200 mètres de feu, avec les meilleurs du monde, ajoute le patron d'Athletissima. Et là, je pense qu'il peut y avoir des temps très, très proches, ou un record.»

Sans oublier le 110 m. haies où s'aligneront les cinq premiers de la finale des derniers Championnats du monde de Helsinki.

100 m. hommes: la valse-hésitation

Deux hommes au monde ont couru le 100 mètres en 9''77. Et Athletissima comptait sur la présence de l'un d'eux: Justin Gatlin. Mais l'Américain ne voulait pas d'un duel avec l'autre co-recordman du monde, le Jamaïcain Asafa Powell,.

Coup de théâtre dimanche: en raison d'une douleur persistante au genou, qui l'a déjà empêché de s'aligner à Athènes la semaine dernière, Gatlin déclare forfait.

Du coup, les organisateurs lausannois espèrent récupérer Powell, actuellement en grande forme. Le Jamaïcain était lundi à Lausanne, sa décision devrait être annoncée en dernière minute.

Le 100 mètres sera de toute façon relevé, avec notamment le Français Ronald Pognon, qui avait battu Gatlin ici l'an dernier. Et chez les dames, on notera le retour d'une certaine Marion Jones.

Les Suisses et les jeunes

«Les Suisses, c'est un peu l'inconnue», admet Jacky Delapierre, pour qui l'athlétisme helvétique est «en phase de reconstruction».

L'organisateur a néanmoins voulu donner un maximum de possibilités à celles et ceux qui sont en mesure de ne pas faire trop pâle figure aux côtés de l'élite mondiale.

Ce devrait être notamment le cas de Sylvie Dufour et Clélia Reuse sur 100 m. haies, de Marc Schneeberger sur 200 m. et de Pierre Lavanchy sur 400 m., ces deux-là cherchant leur limite pour les prochains Championnats d'Europe de Göteborg. Pour ces athlètes, le meeting offre une chance rare de se frotter aux plus grands.

Une chance également offerte à la future relève: dimanche, 72 filles et garçons de Suisse romande ont disputé une course-relais dans les jardins du Musée olympique, qui leur a permis de comparer leur temps à ceux de leurs illustres aînés.

Et lundi, c'était au tour des jeunes de 8 à 14 ans de s'entraîner avec leurs idoles, sur la piste même de la Pontaise.

Contrôles anti-dopage

Reste la question qui fâche, le dopage, dont on parle tant dans le cyclisme et, bientôt sans doute, dans le football et le tennis, ne serait-il plus un problème pour l'athlétisme?

«Je ne dirais pas cela, répond Jacky Delapierre. Mais nous sommes la fédération mondiale qui fait le plus de contrôles, et ça porte ses fruits. N'oublions pas non plus qu'il n'y a ni Championnats du Monde ni Jeux Olympiques cette année, alors il y a peut-être un certain relâchement, que ce soit du côté des athlètes ou de ceux qui font les contrôles.»

Des contrôles, il y en aura malgré tout une bonne trentaine à Lausanne, comme chaque année. Et le patron d'Athletissima d'espérer que «les athlètes auront compris que ça ne sert à rien de tricher».

swissinfo, Marc-André Miserez

En bref

- Athletissima se tient au Stade de la Pontaise à Lausanne, mardi 11 juillet dès 19 h 30.

- 12 des 18 épreuves aligneront les 8 meilleurs athlètes mondiaux.

- Le classement de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme place Athletissima au 5e rang des meetings mondiaux.

- Ils sont classés en Golden League, Super Grand Prix et Grand Prix.

- L'autre grand meeting suisse, le Weltklasse de Zurich, est le 4e au classement et le seul Golden League helvétique.

- Le meeting dispose de 2,5 millions de francs et distribue des primes aux vainqueurs d'un montant total de plus de 610'000 francs.

Fin de l'infobox

Les épreuves

Hommes:
100 m
200 m
400 m
800 m
1500 m
3000 m
110 m haies
400 m haies
3000 m steeple
Triple Saut

Dames:
100 m
800 m
1500 m
100 m haies
Triple Saut
Saut à la perche
Saut en hauteur
Javelot

Fin de l'infobox


Liens

×