Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bénéfice record pour Swatch

Au Japon notamment, le marketing en faveur des produits Swatch a porté ses fruits.

(Keystone)

Le bénéfice net du groupe horloger suisse dépasse pour la première fois le milliard de francs. En 2007, il a augmenté de 22,3% pour s'établir à 1,015 milliard.

Malgré le ralentissement économique, le principal groupe horloger mondial compte progresser cette année encore. La bourse, elle, s'est montrée moins optimiste.

Le bénéfice net a ainsi augmenté de 22,3% par rapport à l'exercice précédent pour s'établir à 1,015 milliard de francs, a indiqué vendredi Swatch Group, qui cette année fête ses 25 ans. Le chiffre d'affaires, publié en janvier déjà, a lui progressé de 17,6% pour atteindre pratiquement 6 milliards.

Au niveau de l'exploitation, le résultat a augmenté de 27% à 1,236 milliard de francs, précise le groupe biennois également actif dans les microtechniques. La marge opérationnelle s'est accrue de 1,7 point pour s'inscrire à 21,9%.

Forte demande en mouvements

La division montres & bijoux, pilier du groupe avec plus de 75% des ventes, a dégagé un bénéfice opérationnel en hausse de 24,7% à 920 millions de francs. Dopé par la demande en mouvements mécaniques et à quartz, le segment production présente un bond de 59,9% de son résultat d'exploitation à 235 millions.

Les systèmes électroniques ont évolué dans un environnement qualifié de volatil, poursuit le groupe présidé par Nicolas Hayek, qui lui a fêté en février ses 80 ans. Subissant une forte pression sur les prix, la division a vu son bénéfice opérationnel reculer de 6,6% à 99 millions de francs.

Effet franc

Swatch Group se montre optimiste en ce qui concerne l'exercice en cours. Les mois de janvier et de février affichent des performances sur la lancée de l'année 2007. Le groupe biennois table une nouvelle fois sur une augmentation "substantielle" de son chiffre d'affaires et de sa rentabilité.

La valorisation actuelle du franc, tant face à l'euro que face au dollar et au yen, constitue un bémol pour l'heure. Sans oublier la forte hausse des prix de l'or, dont l'once a passé pour la première fois le cap des 1000 dollars jeudi, et des diamants ainsi que des matières premières dans leur ensemble.

Des atouts

Swatch Group s'estime néanmoins bien armé pour relever ces défis. Il dit disposer d'un potentiel de croissance considérable, notamment sur les marchés émergents et pouvoir s'appuyer sur une offre couvrant tous les segments de prix et profitant d'une distribution «ciblée».

La performance record de Swatch Group n'a pourtant pas séduit les investisseurs. En ligne pour ce qui est du résultat opérationnel, elle leur est apparue insuffisante au regard du bénéfice net, ressorti dans le bas de la fourchette des attentes, en raison de revenus financiers inférieurs.

L'action décroche

Vers 11h00, l'action au porteur décrochait de quelque 4% dans un marché des valeurs vedettes (SMI) en légère hausse, non sans avoir entamé la journée dans le rouge. L'impact des taux de change constitue aux yeux des analystes une source d'inquiétude quant à l'exercice en cours.

Les actionnaires se voient par ailleurs proposer un dividende en hausse de 21,4%. Ce qui représente un montant de 4,25 francs par action au porteur et de 85 centimes par action nominative.

swissinfo et les agences

swatch

Swatch Group est le numéro un mondial de l'horlogerie. Son siège social est à Bienne, dans le canton de Berne.

Il emploie quelque 20'000 collaborateurs dans plus de 50 pays.

Il possède 18 marques de montres, dont Breguet, Omega, Tissot, Longines, Rado, Blancpain et Swatch.

C'est grâce aux fameuses montres Swatch que l'horlogerie suisse a réussi son redémarrage dans les années 80 et qu'elle est aujourd'hui l'un des fleurons de l'économie helvétique.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×