Navigation

Utiliser la nature pour combattre les parasites

La nature contient tout ce qu’il faut pour renforcer la production agricole. C'est le constat de base sur lequel repose tout le travail de la fondation suisse Biovision. (SRF, swissinfo.ch)

Ce contenu a été publié le 31 juillet 2015 - 11:00

Biovision opère dans cinq pays africains dans le but de faire connaître et développer l'agriculture durable et écologique.

Cette fondation a été créée en 1998 par l'entomologiste suisse Hans Rudolf Herren. Dans les années 1980, il avait réussi à empêcher une famine en éliminant la cochenille du manioc qui faisait des ravages dans les plantations africaines. Le scientifique a découvert une solution non-chimique impliquant l’introduction d'une guêpe qui constitue un ennemi naturel de la cochenille.

La méthode Push-Pull («pousser-tirer») est l’une des technologies respectueuses de l’environnement développée par Biovision au Kenya, en Éthiopie, en Ouganda et en Tanzanie. Elle consiste à planter autour d’une culture de base des plantes qui, elles, attirent les parasites à l’extérieur. Cette méthode durable est particulièrement efficace dans la production de maïs et de sorgho, sans pesticides ni engrais chimiques. Plus de 96’000 agriculteurs utilisent actuellement cette méthode en Afrique de l’Est.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.