Navigation

Chine: près de 100'000 voyageurs bloqués en gare à Canton

Ce contenu a été publié le 02 février 2016 - 16:13
(Keystone-ATS)

Près de 100'000 personnes désirant rentrer chez elles pour les fêtes du Nouvel An chinois ont été bloquées dans les gares de Canton (sud). Neige et glace ont en effet perturbé la circulation des trains lors de la plus grande transhumance humaine mondiale de l'année.

Plusieurs trains en direction de la ville - capitale de la province du Guangdong - ont été immobilisés à la suite d'une vague de froid record. Celle-ci a touché le nord et le centre de la Chine, privant de moyens de transport les usagers en attente à Canton.

La police a annoncé que "près de 100'000 personnes" au total avaient été bloquées dans deux des principales gares de la ville lundi, entraînant la mobilisation de près de 4000 policiers et gardes de sécurité afin d'assurer le maintien de l'ordre.

"Atelier du monde"

A la mi-journée mardi, plus de 50'000 voyageurs anxieux étaient toujours massés en gare de Canton et dans ses environs en raison de retard de 24 trains, a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle. La province du Guangdong, surnommée "l'atelier du monde", est le siège de nombreuses usines, attirant depuis les campagnes des centaines de milliers d'ouvriers migrants de tout le pays.

La plupart ne rentrent chez eux qu'une fois par an, la tradition voulant que les Chinois se retrouvent en famille, dans leur région natale, pour le réveillon du Nouvel An lunaire. Il débutera cette année le 8 février.

Le phénomène met chaque année à rude épreuve les moyens de transport du pays avant, pendant et après les vacances officielles, fixes pour l'ensemble des Chinois et d'une durée d'une semaine. Quelque 2,91 milliards de trajets devraient être effectués durant les 40 jours autour du Nouvel An, selon le gouvernement, soit plus d'un aller-retour en moyenne pour les 1,37 milliard d'habitants du pays.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.