Christoph Blocher surpris en bien aux USA

Christoph Blocher avec le patron du FBI Robert Mueller (à g.), mardi à Washington. Keystone

Le ministre helvétique de la Justice a rencontré à Washington son homologue américain Alberto Gonzales et le directeur du FBI Robert Mueller.

Ce contenu a été publié le 30 mars 2005 - 08:44

Christoph Blocher s’est dit «surpris en bien par le fait que la grande puissance que sont les Etats-Unis prenne le temps pour de telles rencontres».

Lors de cette visite de deux jours aux Etats-Unis, Christoph Blocher s'est fait accompagner des directeurs de l’Office fédéral de Justice (Heinrich Koller) et de l’Office fédéral de Police (Jean-Luc Vez).

Interrogé par swissinfo sur l’impression qu’il a retirée de son homologue Alberto Gonzales - un homme du clan Bush dont le nom a été associé au rejet des Conventions de Genève pour les détenus de Guantanamo et à la recommandation de techniques d’interrogatoire de prisonniers considérées comme proches de la torture par le Comité International de la Croix Rouge - Christoph Blocher affirme prendre «les gens comme ils sont et ne pas se focaliser sur ce que la presse dit à leur propos».

«Lors de notre conversation, Alberto Gonzales a mentionné spécifiquement l’importance des droits et de la dignité de l’Homme et nous avons parlé de l’importance de l’état de Droit et de la souveraineté des Etats», indique le conseiller fédéral.

«Coopération réussie» avec le FBI

Ce n’est pas tout. Christoph Blocher se félicite des «contacts étroits» que les Etats-Unis et la Suisse ont développé dans le domaine de la sécurité depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Le ministre helvétique se dit particulièrement heureux de la «coopération réussie» avec le FBI (police fédérale américaine), avec lequel «le travail se fait au quotidien et à tous les niveaux, y compris et surtout aux échelons les plus bas, de policier à policier».

Selon le conseiller fédéral, Alberto Gonzales et Robert Mueller ont convenu que les échanges aux plus hauts niveaux «se fassent d’une façon informelle et qu’on puisse se joindre au téléphone et se parler directement».

Outre une première prise de contact avec Alberto Gonzales, qui ne dirige le ministère américain de la Justice que depuis un mois, la visite de Christoph Blocher visait à renforcer la coopération entre les Etats-Unis et la Suisse en matière de lutte contre le terrorisme et son financement.

Début de négociations bilatérales

A l’issue de ses entretiens, Christoph Blocher a d’ailleurs annoncé que «des négociations bilatérales vont commencer immédiatement» en vue d’un accord qui succédera au «Operative Working Agreement» (OWA), conclu par Washington et Berne après les attentats de 2001. «J’imagine que, dans le courant de cette année, nous aurons un nouveau traité», prédit à swissinfo le conseiller fédéral.

L’an dernier, le procureur de la Confédération Valentin Roschacher, avait indiqué que l’OWA - document controversé notamment parce jamais soumis au parlement pour approbation par le gouvernement - prendrait fin avec les enquêtes ouvertes dans la foulée des attentats de 2001.

Lesdites enquêtes étant presque terminées, la Suisse souhaite prolonger sa coopération avec les autorités policières et judiciaires américaines par un nouveau document qui comprenne, par rapport à l’OWA, «certains ajustements», pour reprendre les termes de Christoph Blocher qui ne précise pas néanmoins à quels types d’ajustement il fait allusion.

Cependant, le ministre de la Justice «rejette l’idée selon laquelle les Américains auraient plus profité que les Suisses de l’échange de renseignements» suscité par l’OWA.

«Quand nous échangeons des informations, c’est l’ensemble de la communauté internationale qui en profite et quand nous enregistrons un succès dans la lutte contre le terrorisme en Suisse, c’est aussi un succès pour tout le monde», explique Christoph Blocher.

«Nous sommes très respectés par les Américains, assure le ministre suisse. Nous sommes des partenaires sur un pied d’égalité.»

swissinfo, Marie-Christine Bonzom à Washington

En bref

- Durant sa visite de deux jours aux Etats-Unis, le ministre de la Justice helvétique Christoph Blocher a rencontré son homologue américain Alberto Gonzales et le directeur du FBI Robert Mueller.

- Au menu de ces discussions surtout: le renforcement de la coopération en matière de lutte contre le terrorisme et de police criminelle ainsi que l'entraide judiciaire.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article