Navigation

Fenêtre n°7: canton des Grisons

Keystone / Christian Beutler

«Allegra»! Aujourd'hui, nous vous présentons un écrivain grison à succès.

Ce contenu a été publié le 07 décembre 2020 - 00:00

À 42 ans, Arno Camenisch a déjà publié onze livres et peut donc se prévaloir de nombreux succès littéraires. Outre le prix de littérature suisse, il a remporté le prix Hölderlin et le prix Schiller de la Banque cantonale zurichoise. Pour son dernier ouvrage «Golden Years», il a été nominé pour le Prix du Livre Allemand 2020.

Arno Camenisch est un écrivain extraordinaire au sens littéral du terme. Il n'a pas d'équivalent en Suisse. Pas nécessairement par les thèmes abordés dans ses œuvres, mais en raison de sa langue unique, où l'allemand, le suisse allemand, l'italien et le romanche fusionnent pour former une langue à part.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe
👉 iPhoneLien externe

End of insertion

De l'auteur, on met souvent en avant son accent grison chantant, de même que sa voix sonore, rugueuse, mais qui sait aussi se faire douce et tendre, selon une critique littéraire de la télévision publique alémanique SRF. Dans son premier roman datant de 2009, Sez Ner, Arno Camenisch raconte en allemand et en romanche la vie dans les Alpes. Il s'agit d'une suite de scènes courtes, brutes et pleines de poésie. Au début du livre, il fait s'accrocher le maître-armailli (chef de l'exploitation fromagère sur l'alpage où les troupeaux de vaches paissent les mois d'été) à une cime de sapin avec son parapente tandis que le porcher jette le fromage qui a gonflé dans la fosse à purin.

Ses autres livres évoquent également sa maison dans la Surselva (région des Grisons), où il est né. Derrière la gareLien externe (extrait) raconte son enfance dans son village et UstrinkataLien externe (extrait) sa dernière soirée au pub du même village avant qu'il ne ferme définitivement.

Arno Camenisch est allé à l’école primaire et secondaire dans les Grisons. Aujourd’hui, il vit à Bienne. Ses textes ont été traduits dans plus de 20 langues, ce qui l’a amené à voyager dans le monde entier. «J’avance pas à pas, tout simplement, en suivant mes convictions», disait-il récemment à swissinfo.ch.

Pour faire mieux connaissance avec l’artiste, écoutez l’interview qu’il avait donnée lors de l’émission Entre les lignes de la RTS en 2012:

Contenu externe

L'art dans tous ses états

Cette année, SWI swissinfo.ch a décidé de consacrer son calendrier de l’Avent au monde de la culture – et plus particulièrement de la culture suisse. Concerts annulés, musées fermés, représentations interdites… la crise du coronavirus a durement touché les artistes, tous domaines confondus.

Afin de les soutenir à notre manière et de vous permettre de découvrir leurs univers aussi magiques que variés, nous vous invitons à ouvrir quotidiennement une nouvelle fenêtre, qui dévoilera chaque jour une personnalité. Suivez-nous au gré du mois de décembre et rencontrez ici une rappeuse du Valais, là un danseur de Bâle, ici une écrivaine de Thurgovie, là un trompettiste de Fribourg…

End of insertion


Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.