Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le groupe de presse Tamedia dans le rouge

Le groupe de presse zurichois a annoncé jeudi un chiffre d’affaires et un bénéfice en net recul pour l’année 2009. Ce qui ne l’empêche pas, après le rachat de son concurrent Edipresse, en phase de concrétisation, de mettre la main sur les principaux titres de la presse régionale zurichoise.

Tamedia a vu son bénéfice net chuter de 55,8% l'an dernier à 46,7 millions de francs. Le chiffre d'affaires du groupe de médias zurichois a, lui, reculé de 14% pour tomber à 766 millions. Les recettes publicitaires ont à elles seules accusé une diminution de 21,7% par rapport à l'exercice précédent à 410,8 millions de francs, a indiqué jeudi Tamedia dans un communiqué. Elles ont donc largement influencé le cours des affaires.

Tamedia a également annoncé jeudi l’acquisition de deux des quatre titres importants de la presse zurichoise, ainsi qu’une participation dans un troisième. Cette opération a été réalisée grâce à un échange d’actions avec le concurrent NZZ, qui cède à Tamedia les 100% du Zürcher Unterländer, ses 40% de parts dans la Zürichsee Zeitung et ses 38% d'actions dans le Zürcher Oberländer, ont annoncé les éditeurs jeudi. En échange de ses actions dans la presse régionale zurichoise, le groupe NZZ a acquis la Thurgauer Zeitung, détenue jusqu'ici à 100% par Tamedia.

L’exercice 2010 marquera pour Tamedia la concrétisation du rachat des activités suisses du groupe de presse vaudois Edipresse. La Commission de la concurrence a donné son aval à ce rachat en septembre. Le chiffre d'affaires du nouveau groupe est estimé à 1,25 milliard de francs. Avec douze quotidiens payants, Tamedia sera le principal éditeur du pays, avec 3700 employés, dont 1300 journalistes.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.