Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nouveau record des exportations de fromage

(RDB)

Le fromage suisse a toujours plus de succès à l'étranger: les exportations ont atteint 59'303 tonnes en 2007, un nouveau record depuis la libéralisation du marché avec l'Union européenne en 2002.

L'année dernière, le volume des exportations a augmenté de 5,8% par rapport à 2006. Le plus en vogue est l'Emmentaler.

Après avoir stagné en 2006, les exportations ont donc repris à la hausse en 2007. Pour l'Organisation fromagère suisse (KOS), il s'agit là d'un bilan «réjouissant», a-t-elle indiqué mardi.

Les augmentations concernent notamment l'Emmentaler AOC (+1291 tonnes), le Switzerland Swiss (une forme d'Emmentaler, +747 tonnes), la Tête de Moine AOC (+125 tonnes) et le Tilsiter (+106 tonnes). La hausse des exportations d'autres fromages à pâte mi-dure a, elle, atteint 804 tonnes.

Le bilan est plus mitigé pour le Gruyère AOC et la fondue prête à l'emploi. Tous deux ont enregistré un recul de leurs exportations de 294 à 266 tonnes.

«Différents facteurs expliquent ce recul, précise David Escher, directeur de l'Organisation suisse du fromage. Les prix ont légèrement augmenté en 2007 et, en 2006, les exportations avaient dépassé la moyenne. Enfin, la concurrence est bien là et, particulièrement en France, où le Comté est très similaire au Gruyère.»

Importations bon marché

Du côté des importations, les chiffres sont aussi à la hausse. En 2007, elles ont atteint 37'329 tonnes, soit une augmentation de 11,9%. Les produits les plus cotés sont «principalement des marchandises industrielles bon marché destinées aux grands consommateurs et au secteur industriel», précise l'organisation.

Depuis la libéralisation graduelle du marché du fromage avec l'Union européenne, tant les exportations que les importations ont pris l'ascenseur. Les premières ont connu une hausse de 12,5% et les secondes de 19,7%. L'excédent d'exportations a lui crû de 445 tonnes (+2,1%).

Accroissement des échanges

«Cette situation démontre que la libéralisation a causé un accroissement notable de l'échange des marchandises», poursuit l'organisation. Et de souligner que c'est essentiellement dans le secteur des fromages à prix élevés que les exportateurs suisses se sont positionnés.

En Suisse plus de 40% du lait est transformé en fromage, rappelle la KOS. Sur cette quantité, environ un tiers est commercialisé à l'étranger. Au total, 14% du lait produit par les paysans est exporté sous la forme de fromages.

«L'avenir se présente bien pour les fromages suisses, tant que les prix ne bougeront pas», a encore précisé David Escher.

swissinfo et les agences

Fromage

Le week-end dernier, la foire internationale du fromage à Berne a ouvert pour la première fois ses portes au grand public, avec un éventail de 500 produits, du fromage de montagne au chèvre, en passant par l'Appenzeller ou le Vacherin.

Des débats, ateliers et autres présentations spéciales ont également été organisés par la foire, qui compte bien devenir un événement de l'industrie alimentaire.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×