La Pride romande est de retour à Genève. Après les éditions 1997, 2004 et 2011, elle s'installe cette semaine dans la cité de Calvin, où le point d'orgue des festivités sera la Marche des fiertés de samedi.

La manifestation, qui célèbre les diversités d'identités de genre et d'orientations sexuelles, se décline désormais sous la forme d'un festival. Un village de la Pride, installé à la rue Lissignol, accueillera toute la semaine des concerts, performances, expositions et autres ateliers, ont indiqué les organisateurs.

La Ville de Genève proposera également une exposition retraçant l'histoire des mobilisations LGBTIQ+ (pour lesbienne, gay, bisexuel, transgenre, intersexe, queer) depuis les années 1970. Elle sera visible jusqu'au 11 août au parc des Bastions.

La Pride commémore cette année le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall à New York, marquées par des affrontements entre la police et des membres LGBTIQ+. Ces événements sont souvent considérés comme le premier exemple de lutte de cette communauté pour ses droits.

"Genève a la chance d’accueillir la Pride romande dans un contexte historique marquant, qui nous rappelle le chemin parcouru pour les droits des personnes LGBTIQ+, mais également tout ce qu’il reste encore à faire", a relevé la maire de Genève Sandrine Salerno, citée dans un communiqué. L'élue socialiste inaugurera le village de la Pride mardi à 17h, puis ouvrira samedi la Marche des fiertés.

Jet d'eau aux couleurs arc-en-ciel

L'espace public genevois se mettra également aux couleurs de la Pride. Le pont du Mont-Blanc, le palais Eynard et le parc des Bastions seront ornés de drapeaux arc-en-ciel, tandis que le Mur des Réformateurs sera éclairé aux couleurs des communautés LGBTIQ+. Le jour de la Marche des fiertés, le jet d’eau sera lui aussi éclairé de ces mêmes couleurs.

"Ces différentes initiatives visent à rappeler l'engagement de la Ville de Genève", a affirmé Sandrine Salerno. "Elles envoient un message fort à la population genevoise sur le fait que tout le monde est concerné par l'évolution des droits des personnes LGBTIQ+ et que nous devons nous mobiliser collectivement contre les discriminations."

La Pride romande tourne chaque année entre les cantons latins, Tessin compris. Elle s'était déroulée l'an dernier à Lugano, où près de 7000 personnes avaient participé au cortège.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.