Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La galerie de 57 km, inaugurée en décembre, permet de gagner près de 30 minutes entre la Suisse alémanique et le Tessin (archives).

KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

(sda-ats)

Le nombre de voyageurs passant par le nouveau tunnel du Gothard a augmenté de 40% durant les cent premiers jours de sa mise en service. Par jour, 8900 personnes ont en moyenne traversé la galerie et 500 autres ont pris l'ancien tracé alpin.

A la même période un an plus tôt, environ 6700 passagers empruntaient l'ancien tronçon du Gothard quotidiennement. Un porte-parole des CFF revenait sur les chiffres des voyageurs relayés samedi par plusieurs médias alémaniques.

L'ex-régie fédérale explique cette forte hausse par la curiosité des passagers face au plus long tunnel du monde (57 kilomètres). Autre facteur: un surplus de trafic entre Noël et Nouvel An.

Mais il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions générales, souligne à l'ats le porte-parole. Au Gothard, le nombre de voyageurs varie beaucoup selon les saisons.

Déjà plus de 10'000 trains

Depuis la mise en service de la galerie à la mi-décembre, 6200 trains de marchandises et 4100 trains de voyageurs l'ont traversée. Les CFF ont recensé 43 suppressions de trains de voyageurs durant ce laps de temps, principalement en raison de dérangements au véhicule et de problèmes aux installations techniques.

L'entreprise ferroviaire tire un bilan positif de ces cent premiers jours. La ponctualité sur l'axe du Gothard s'est améliorée: 87% des trains arrivent à l'heure, contre 81% au début de l'exploitation de la nouvelle ligne. La ponctualité des connexions à Arth Goldau (SZ) atteint 97%.

L'association Pro Rail émet toutefois des critiques. Le trafic se déroule tant bien que mal. Elle dénonce quelques gros retards et parfois des manques de places dans les wagons. La nouvelle offre du tracé alpin est également dans le viseur de l'association: les voyageurs doivent changer de train plus souvent qu'avant.

Le double d'ici 2025

Pour les passagers, la galerie de 57 km permet avant tout de gagner près de 30 minutes entre la Suisse alémanique et le Tessin. Les CFF s'attendent à ce que le tronçon gagne de l'attrait auprès des pendulaires et que le nombre de voyageurs double d'ici à 2025.

Quant au trafic marchandise, la capacité en 2017 est déjà passée de 180 à 210 trains par jour. Une extension est prévue en 2019 avec le terminal de transbordement à Bâle Nord. Avec l'ouverture du tunnel de base du Ceneri, la capacité augmentera à 260 trains marchandise par jour dès 2021.

ATS