Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'ouverture d'Expo 02: nationale et mythologique

François Rochaix a présenté lundi son concept pour l'inauguration de l'Exposition nationale.

(swissinfo.ch)

Le 15 mai 2002 s'ouvriront les portes d'Expo 02. Chargé de la mise en scène des cérémonies d'inauguration et de clôture, François Rochaix a dévoilé lundi les grandes lignes de son projet. Synchronique, éclaté et... très ambitieux.

15 mai 2002... Sur le coup de 21h00 démarrera un étrange spectacle, qui se tiendra parallèlement sur six sites. Les quatre arteplages fixes (Neuchâtel, Yverdon, Bienne, Morat), l'arteplage mobile jurassien, à savoir un bateau joliment surnommé «Le Jurassien Volant». Et le sixième: la télévision. La télévision, qui permettra bien sûr à ceux qui ne seront pas sur place de suivre la fête, mais aussi de faire le lien entre les différents emplacements de la cérémonie. Alors «l'étrange lucarne» deviendra «grande fenêtre», et proposera même des images par satellite pour donner une vision globale de la diversité des lieux... Un spectacle au concept unique, décliné en six versions différentes, sur six sites séparés géographiquement? Une première mondiale.

Et que nous dira cette fête? «Pour l'inauguration de l'Exposition nationale, je souhaite raconter des histoires touchant à l'Homme, l'humain». Et François Rochaix d'insister: «Un spectacle qui ait du sens».

En 11 tableaux, 11 étant le nombre de l'excès selon le metteur en scène, il tentera donc de parler de l'humain, mais pas seulement. «Ma réflexion porte sur la Suisse, sur ses relations avec l'Europe et le monde, et se nourrit des cinq thèmes des arteplages. Je l'ai construite en me plongeant dans les contes et légendes de Suisse, en m'immergeant dans les mythologies gréco-romaine et judéo-chrétienne sur lesquelles se fonde notre identité culturelle.»

Le spectacle aura les arteplages pour décor, et se tiendra en plein air. En cas de mauvais temps, des solutions de repli sont toutefois envisagées. Si les artistes - chanteurs, danseurs, acteurs, musiciens - seront tous de véritables professionnels, les amateurs auront pourtant de nombreuses possibilités de participer. François Rochaix compte faire appel à environ 1500 personnes, qu'il s'agisse de choristes, de cracheurs de feu, de mimes, de jongleurs, ou de représentants des métiers ayant trait à l'eau: nageurs, plongeurs, pêcheurs...Il s'agira, pour la plupart d'entre eux, d'habitants de la région des trois lacs.

Le spectacle en lui-même fera suite à l'inauguration officielle, qui, l'après-midi, réunira les protagonistes d'Expo 02 dans la patinoire de Neuchâtel. Une cérémonie protocolaire qui s'ouvrira ensuite sur un événement qui devrait rassembler toute la région, vraisemblablement «des sonnailles générales, un acte symbolique fort» selon le délégué aux events, Emmanuel Gétaz. La population sera alors appelée à descendre dans la rue, et pour les heureux détenteurs de billets, à se rendre vers les arteplages. Combien seront-ils? Les organisateurs envisagent 60 à
80 000 personnes.

La clôture, elle, sera plus modeste. «Nous avons toujours pensé mettre davantage de moyens sur l'ouverture que sur la clôture. C'est indispensable. L'ouverture est un moment psychologiquement très important. C'est une aura positive ou négative qui peut s'en dégager, pour toute la suite de l'Expo. Nous allons tout faire pour que l'aura soit totalement positive à la fin de cette journée», affirme Emmanuel Gétaz.

Le budget global des journées d'ouverture et de clôture se monte à 13 millions de francs, 10 devant provenir de la billetterie, et les 3 autres du sponsoring. Pour la cérémonie d'ouverture, chaque spectateur devra débourser une soixantaine de francs.

Bernard Léchot

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×