Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'UDC affirmera davantage son autonomie sous la présidence de Ruedi Schläfli (à droite sur cette photo prise lors des élections fédérales de 2015).

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

(sda-ats)

L'UDC fribourgeoise retrousse ses manches pour la législature 2017-2021. Le parti ne dit toujours pas s'il refera une alliance électorale avec les autres partis bourgeois, mais prévient qu'il affirmera son autonomie et sera plus offensif sur les thèmes politiques.

Après les élections fédérales de 2015, "nous étions euphorisés car l'UDC était le parti le plus fort du canton. Cette euphorie nous a peut-être freinés" par la suite, a souligné mercredi devant la presse Emanuel Waeber, chef du groupe au Grand Conseil.

Puis, lors des élections cantonales de 2016, l'UDC était un peu bridée par son alliance avec le PLR et le PDC. "Nous avons joué le jeu. Et force est de constater que nous n'avons pas pu mener notre politique de prédilection", commente son nouveau président Ruedi Schläfli.

L'UDC compte dorénavant mener sa stratégie de façon autonome, même si elle reste prête à dialoguer avec les autres groupes sur les différents dossiers, a-t-il poursuivi. Interrogé sur l'opportunité d'une alliance électorale dans le futur, il ne tranche pas encore, se bornant à dire que les discussions auront lieu en temps voulu.

Actions concrètes

Les prochaines élections fédérales auront lieu en 2019 et les cantonales en 2021. D'ici là, après avoir fait son auto-critique, l'UDC veut asseoir sa présence politique sur le terrain.

Le groupe parlementaire s'est concerté en début d'année pour passer en revue les objectifs du parti sur les différents thèmes. Il les a tous assortis d'actions concrètes pour les atteindre, sous forme d'instruments parlementaires à déposer au Grand Conseil. Il s'agit de faire preuve de "transparence" et de "se responsabiliser" vis-à-vis de la population, a souligné Emanuel Waeber.

Parmi les différents thèmes et objectifs figurent en bonne place un allégement des lourdeurs administratives qui pèsent sur les PME et les agriculteurs, ainsi qu'un renforcement de la lutte contre la criminalité. Côté finances, le parti envisage de réclamer une baisse de la fiscalité pour les personnes physiques.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS