L'histoire retiendra deux choses. Que le Russe Andrey Rublev a marqué le 1er point et que la Belgique a remporté le 1er simple puis le premier match de la Coupe Davis nouvelle formule à Madrid.

Après une cérémonie d'ouverture qui se voulait pompeuse avec le défilé de chaque équipe derrière sa bannière à la manière des Jeux olympiques mais qui a frisé le ridicule avec une musique assez forte pour couvrir le silence quasi assourdissant descendant des gradins aux deux-tiers vides du court central de la Caja Magica, la nouvelle compétition qui mélange le nom prestigieux de Coupe Davis et le sobriquet commercial de Coupe du monde a démarré. Et force est de constater que le public était nettement plus nombreux et présent que ce que n'avait laissé craindre la cérémonie.

Côté sportif, la Belgique a donc pris la tête du groupe D, qui comprend également l'Australie, en remportant ses deux simples contre la Colombie. Steve Darcis a commencé par battre Santiago Giraldo 6-3 6-2, avant que David Goffin ne renverse la situation face à Daniel Elahi Galan pour s'imposer 3-6 6-3 6-3.

La Russie, privée au dernier moment de son chef de file Daniil Medvedev, "vidé", a pris la tête du groupe B, avant les débuts de l'Espagne. En ouverture de la compétition sur le court central, Andrey Rublev a battu Borna Gojo 6-3 6-3 avant que Karen Khachanov ne domine Borna Coric 6-7 (4/7) 6-4 6-4.

Le troisième duel entre l'Italie et le Canada (groupe F avec aussi les Etats-Unis) voit le Canada mener 1-0 après la victoire de Vasek Pospisil sur Fabio Fognini 7-6 (7/5) 7-5.

Depuis cette année, la phase finale de la Coupe Davis rassemble 18 équipes séparées en 6 groupes de 3 dont les premiers ainsi que les 2 meilleurs deuxièmes, départagés au nombre de sets et de jeux gagnés, se qualifient pour les quarts.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.