Navigation

La BNS prévoit un bénéfice de 21 milliards de francs en 2020

L'élagage de plus de la moitié du bénéfice en comparaison annuelle ne doit pas empêcher la Banque nationale suisse de procéder au versement du dividende le plus élevé prévu par la loi. (archive) KEYSTONE/GAETAN BALLY sda-ats
Ce contenu a été publié le 08 janvier 2021 - 08:34
(Keystone-ATS)

La Banque nationale suisse (BNS) indique vendredi avoir dégagé l'an dernier un bénéfice d'environ 21 milliards de francs, selon des chiffres encore provisoires.

L'institut d'émission prévoit de redistribuer quatre milliards à la Confédération et aux cantons, ainsi qu'un dividende de 15 francs par action représentant le maximum prévu par la loi.

Le garant de la stabilité monétaire projette d'attribuer 6,3 milliards à la provision pour réserves monétaires et calcule que le bénéfice porté au bilan atteindra près de 98 milliards, après prise en compte de la réserve pour distribution future de 84 milliards et du versement de quatre milliards.

Les positions en monnaies étrangères ont généré une plus-value de 13 milliards, quand l'inflation de l'or a fait grimper la valeur des réserves de métal jaune de 7 milliards. Les positions en francs ont affiché un gain d'un peu plus d'un milliard.

La performance s'inscrit un peu en deçà des 25 milliards récemment articulés par UBS et demeure très inférieure aux 49 milliards affichés un an plus tôt.

Les résultats définitifs seront publiés le 1er mars.

Partager cet article