Toute l'actu en bref

Les valeurs bancaires au SMI ont toutes terminé dans le rouge mercredi (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La Bourse suisse n'a pas poursuivi mercredi sur sa lancée positive de la veille. Alors que les investisseurs étaient dans l'attente de la fin de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), les indices ont vu leurs gains s'effriter et ont fini dans le rouge.

Dans le même temps, Wall Street débutait la séance sur une note hésitante. Les décisions de la Fed devraient permettre aux marchés de sortir de leur réserve, espérait-on.

Au final, le SMI a terminé en recul de 0,20% à 8849,40 points. Le SLI a perdu 0,10% à 1404,49 points et le SPI 0,10% à 10'093,77 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 13 ont reculé, 16 ont avancé et Schindler a fini stable.

Les taux devraient remonter

A New York, les indices évoluaient diversement en début de séance. Chris Low de FTN Financial estimait dans une note que le marché "tient pour acquis" un relèvement des taux de la Fed, le deuxième cette année, mais s'interroge sur la trajectoire de sa politique monétaire pour le reste de l'année.

A ce titre, les investisseurs ont jaugé le léger repli des prix à la consommation (CPI) aux Etats-Unis en mai par rapport au mois précédent (-0,1%) comme un frein à un éventuel troisième relèvement des taux cette année.

Toujours aux Etats-Unis, les ventes au détail ont reculé en mai à la surprise des analystes. Elles ont baissé de 0,3% sur un mois, en données corrigées des variations saisonnières, alors que les analystes s'attendaient à une progression de 0,1%. Les stocks des entreprises manufacturières et de distribution ont reculé aussi, de 0,2% en avril.

En zone euro, la production industrielle a augmenté de 0,5% en avril par rapport à mars, où elle avait crû de 0,2%. Sur un an, la progression est de 1,4%.

Bancaires dans le rouge

En Suisse, les bancaires, Credit Suisse (-1,1%, lanterne rouge), UBS (-1%) et Julius Baer (-0,6%) ont toutes fini dans le rouge.

En tête des gagnants, Vifor Pharma a pris 4,1%, dans le sillage d'une étude sur la pharma européenne. Liberum a attribué un recommandation neutre au secteur. Les poids lourds Roche (-0,2%) et Novartis (-0,3%) ont vu leur note "hold" et "buy" confirmées. Nestlé a perdu 0,1%.

Clariant (+1,9%) a fait une des meilleures performances du jour. Vontobel a relevé l'objectif de cours du chimiste spécialisé, en raison de la fusion avec l'américain Huntsman. Ce mariage représente un potentiel certain pour les actionnaires du chimiste rhénan, élargissant notamment sa base de clientèle, selon la banque zurichoise.

Emprunt de Lonza

Lonza (+1,1%) a émis un emprunt mardi, quelques heures après une réduction de la note de crédit par UBS. Le titre avait plongé de plus de 4% dans les premiers échanges avant de rattraper tout son retard et de se hisser parmi les plus gros gagnants.

Kühne+Nagel (+0,3%) a annoncé la veille l'obtention d'un mandat du fabricant d'automobiles Jaguar Land Rover pour le développement d'une stratégie de logistique pour certaines activités. Les détails financiers du contrat n'ont pas été révélés.

Adecco (-0,4%) a promu un nouveau responsable ventes et innovation et un directeur pour la région Europe du Nord, tous deux étaient déjà membres du comité exécutif.

ATS

 Toute l'actu en bref