La cathédrale de Lausanne aura de nouveaux bancs en 2022

Christelle Luisier et Pascal Broulis ont présenté jeudi un prototype de banc pour la cathédrale de Lausanne. KEYSTONE/LAURENT GILLIERON sda-ats

La cathédrale de Lausanne va changer d'allure en 2022. Les chaises centenaires disposées dans sa nef seront remplacées par 78 nouveaux bancs. Budget de l'opération: 300'000 francs.

Ces chaises en vannerie, qui datent de 1912, sont certes "vénérables", mais elles ne sont plus adaptées aux besoins en matière de confort et d'utilisation, a expliqué la conseillère d'Etat Christelle Luisier, en charge des affaires religieuses. En compagnie de son collègue Pascal Broulis, elle a dévoilé jeudi à la presse un prototype des futurs bancs.

Ceux-ci ont la particularité d'avoir un dossier réversible. Le public pourra ainsi être orienté face au choeur de la cathédrale ou dans la direction opposée face à l'orgue. Mme Luisier a en effet rappelé que la cathédrale lausannoise, l'une des plus visitées de Suisse (475'000 visiteurs en 2019), accueillait de nombreux concerts.

Les 78 bancs de quatre ou six places permettront d'accueillir 460 personnes dans la nef, comme jusqu'ici avec les chaises. Celles-ci seront conservées en stock pour les événements avec davantage de public, sachant que l'édifice peut recevoir jusqu'à 1000 personnes assises.

Bois et fabricant vaudois

Les bancs seront fabriqués en bois de chêne issu des forêts de l'Etat de Vaud, a relevé Pascal Broulis. Le mandat de réalisation a été confié à l'entreprise lausannoise GAB Manufacture, qui sera associée à un designer de l'Ecole cantonale d'art de Lausanne (ECAL). A noter que le prototype de banc a été réalisé par le bureau belgo-lausannois Yves Weinand Architectes, sur la base d'un transfert technologique réalisé avec le laboratoire des constructions en bois de l'EPFL. "Nous avons privilégié les filières courtes", a souligné le ministre en charge du patrimoine bâti.

Pascal Broulis a rappelé que le remplacement de ces chaises avait donné lieu à un débat "très intense" en 2012 devant le Parlement vaudois et qu'un premier projet avait dû être abandonné. Le nouveau projet a été initié au printemps 2019, avant d'être validé en octobre par le Grand Conseil. Il s'agit désormais d'abattre les arbres et de fabriquer les bancs. Leur inauguration est prévue pour les Fêtes de Pâques 2022.

Le remplacement des chaises s'intègre dans les travaux de restauration de la cathédrale annoncés l'été dernier. Programmés jusqu'en 2024 pour un coût de 10,1 millions de francs, ils visent notamment à prendre soin des façades de la tour du transept sud, qui souffre de dégradations. Des échafaudages sont actuellement en montage sur cette façade sud.

A noter qu'une seconde étape de restauration et conservation sera ensuite menée sur l'édifice gothique, construit entre 1170 et 1235. Ces travaux auront lieu entre 2024 et 2029 pour un montant d'environ 10 millions de francs également.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article