Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des Lémans pour environ 150'000 francs circulent déjà parmi les usagers et les entreprises (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

La monnaie locale et complémentaire Léman est désormais disponible de manière numérique. Après le lancement de l'application vendredi soir à Genève, une coopérative pour formaliser un système de crédit mutuel électronique est attendue pour début janvier.

"C'est une nouvelle aventure", a indiqué à l'ats le président de l'association Monnaie Léman, Jean Rossiaud. Samedi matin, une cinquantaine d'utilisateurs avaient déjà ouvert un compte en ligne, grâce à l'application ou sur le site Internet.

Au total, le Léman "physique" est déjà accepté par plus de 450 entreprises locales dont certaines paient une partie des salaires avec cette devise. D'ici 5 ans, le conseiller municipal vert genevois affiche un objectif de 4000 à 5000 sociétés dans tous les secteurs avec ce nouveau dispositif numérique. Sinon, "cela signifiera que nous n'aurons pas trop été utiles" aux commerçants.

Cette extension électronique va par ailleurs précéder la formalisation en coopérative Lémanex d'un système de crédit mutualisé à un taux de 0% pour les acteurs qui peinent à accéder aux prêts. Jusqu'à présent, la monnaie fonctionnait grâce à 200 bénévoles, dont notamment un haut magistrat et un banquier, qui ont abattu un travail chiffré à un million de francs.

Au sein de la coopérative, trois à quatre personnes - des spécialistes du crédit mais aussi de la recherche d'entrepreneurs à associer au dispositif - seront employées. Le Lémanex ne pourra pas aider une société "qui va mal", affirme M. Rossiaud. En revanche, il est prévu pour celles qui fonctionnent bien mais "ont besoin de liquidités".

Abonnement et taxation de 1%

Le financement et les coûts seront garantis par un abonnement sur le modèle de l'autopartage et par une taxe, de 1% pour démarrer, sur les transactions. Plus le volume commercial sera important, plus ce prélèvement sera bas. Les lignes de crédit et cette taxe seront réévaluées tous les trois mois.

L'entreprise qui a besoin d'argent pour acheter des biens ou des services en Léman à un des partenaires du réseau monétaire verra son compte en Léman débité. Le compte du vendeur sera de son côté crédité du même montant.

Actuellement, l'équivalent de près de 150'000 francs en Léman est sur le marché. Deux communes genevoises contribuent aussi au système. M. Rossiaud estime à 5000 à 6000 le nombre d'utilisateurs, dont 1500 membres de l'association. Il ne fait pas de la masse monétaire, mais davantage de la rapidité de la circulation de la devise, son objectif principal.

Parmi les organisations qui collaborent pour le Lémanex figurent les associations Monnaie Locale Léman Suisse et France, la Chambre de l'économie sociale et solidaire Genève et Vaud et une trentaine d'entreprises ou commerçants. A l'avenir, M. Rossiaud n'exclut pas par ailleurs une participation de plus grandes sociétés pour autant qu'elles se conforment au souhait d'une monnaie durable, acté dans une charte.

Outre le lancement du Léman électronique, la réunion de ce week-end a permis aussi de rassembler pour la première fois une trentaine de monnaies locales de Suisse et de France. A terme, M. Rossiaud souhaite qu'une seule application puisse permettre à un utilisateur d'accéder à plusieurs devises locales en fonction de la région où il se déplace. Un dispositif qui diminuera les coûts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS