Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La SSR d'accord sur le fond, critique sur la forme

(Keystone)

Maintenir la force du service public suisse dans un paysage médiatique international de plus en plus concurrentiel: SRG SSR idée suisse soutient bien sûr cet objectif de la future Loi sur la radio et la télévision (LRTV). En ce qui concerne sa mise en oeuvre par contre, le diffuseur national est plus réservé.

Dans sa réponse à la procédure de consultation sur la nouvelle LRTV, la SSR partage largement l'analyse de la situation présentée par le Conseil fédéral. Sur un petit marché comme le marché suisse - qui plus est fractionné en zones linguistiques - seul un service public fort peut assurer une couverture suffisante de la vie politique, économique, culturelle et sportive du pays.

SRG SSR idée suisse soutient également le système du financement mixte (par la redevance et par la publicité) ainsi que l'intention de donner davantage de liberté aux diffuseurs commerciaux.

D'accord donc pour les libérer de l'obligation de demander une concession, pour ne plus leur imposer de mandat de prestations et pour les laisser adapter leur régime publicitaire au standard européen.

Dans cette reconnaissance de ses «petites» concurrentes, la SSR va même plus loin que le Conseil fédéral, puisqu'elle n'entend pas garder l'intégralité du produit de la redevance pour elle, comme le prévoit le projet de loi. Le diffuseur national souhaite par contre une base légale claire qui lui permette de compenser d'éventuelles pertes de redevance par des activités commerciales.

Concrètement, si SRG SSR idée suisse accepte que les commerciaux disposent d'une plus grande liberté qu'elle en matière de publicité, elle souhaite tout de même ne pas être trop muselée dans ce domaine. Ainsi, elle ne veut pas d'interdits supplémentaires, par exemple en matière de publicité pour les médicaments ou d'émissions de téléachat.

La SSR s'élève également contre une éventuelle interdiction du sponsoring, qui condamnerait certaines manifestations culturelles ou sportives et priverait l'économie suisse de plates-formes publicitaires importantes.

Pour la suite de travaux de révision de la LRTV, SRG SSR idée suisse préconise un alignement systématique des moyens sur les objectifs. Selon le diffuseur national en effet, le projet de loi doit être mieux ajusté aux réalités du marché et de l'exercice quotidien du métier de fabricant de programmes de radio et de télévision.

swissinfo


Liens

×