Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse intensifie la lutte antitabac

Une personne sur trois fume en Suisse.

(Keystone)

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, la Suisse multiplie les initiatives pour attirer l’attention de la population sur les risques liés au tabagisme.

Un concours encourageant les parents à arrêter de fumer figure parmi les diverses propositions de la nouvelle campagne de sensibilisation.

Lancé il y a peu par l’Association suisse pour la prévention du tabagisme (AT), ce concours accentue de façon ludique et pédagogique la Journée mondiale sans tabac du 31 mai.

Les fumeurs sont encouragés à arrêter de fumer durant un mois, soit du 6 juin au 5 juillet. Ceux qui y parviennent peuvent gagner une fois 5000 francs en espèce ou dix fois 500 francs.

«Cette année, nous nous concentrons sur deux thèmes principaux. Le premier concerne les parents qui peuvent donner le bon exemple à leurs enfants en ne fumant pas. Le second est repris de l’OMS et veut comprendre comment les professionnels de la santé peuvent lutter efficacement contre le tabac», explique Verena El Fehri, directrice d’AT.

Citant une étude effectuée aux Etats-Unis, l'association indique que les parents qui arrêtent de fumer avant que leurs enfants n’atteignent l'âge de huit ou de neuf ans aident leurs filles et leurs fils à ne pas tomber dans ce travers par la suite.

Toujours selon cette étude, le risque qu’un adolescent de 17 ou 18 ans commence de fumer est réduit de 39% si ses parents arrêtent de fumer rapidement.

De concert avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’AT souligne par ailleurs que l’appui des professionnels de la santé est l’une des manières la plus rentable pour aider les gens à arrêter de fumer.

Tabagisme passif au travail: «De l’air!»

Lancé la semaine dernière, la campagne nationale de prévention du tabagisme de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) reprend quant à elle le thème du tabagisme passif.

Selon l’OFSP, près de la moitié de la population active est exposée à la fumée des autres sur son lieu de travail. Et le tabagisme passif représente un danger souvent sous-estimé pour la santé.

Chez les non-fumeurs exposés, il peut provoquer des cancers du poumon, des maladies cardio-vasculaires, de l’asthme et des infections des voies respiratoires. C’est pourquoi la protection des non-fumeurs reste d'actualité et fait débat dans l’opinion publique et politique.

Dans les faits, cette nouvelle initiative ainsi que le concours à venir font partie intégrante d’une campagne anti-tabac de quatre ans lancée conjointement en 2001 par l’Office fédéral de la santé publique, l’Association suisse pour la prévention du tabagisme, la Ligue pulmonaire suisse et la Ligue suisse contre le cancer.

Pour Verena El Fehri, le tabagisme reste un sujet d’inquiétude en Suisse malgré les différentes mesures en vigueur. Un tiers des adultes continuent en effet de fumer.

Un paradis pour les fumeurs?

Selon les statistiques, 8'000 décès prématurés sont dus au tabac chaque année en Suisse. D’ailleurs, le pays est connu pour être un petit «paradis» pour les fumeurs puisque le prix des cigarettes reste abordable et que peu de lieux publics interdisent encore la cigarette.

Plusieurs signes semblent pourtant indiquer que cela est en passe de changer. Depuis le 1er novembre 2004, un avertissement des dangers de la cigarette est obligatoire sur chaque paquet.

Différents lieux publics – dernièrement les hôpitaux cantonaux de Lausanne et Genève – bannissent la cigarette. Et le canton du Tessin pourrait devenir le premier canton suisse à interdire totalement la fumée dans les restaurants et les hôtels.

Une telle interdiction au niveau national risque pourtant de prendre encore bien du temps en raison de la structure fédérale du pays et de la forte opposition des branches de la restauration, du tabac et de la publicité.

swissinfo, Isobel Leybold-Johnson
(Traduction et adaptation de l'anglais: Mathias Froidevaux)

Faits

La journée mondiale sans tabac a été lancée en 1987 et elle se tient chaque 31 mai.
Son but est d’attirer l’attention sur les dangers liés au tabac
En mai 2003 une Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac a été adoptée par 192 pays. La Suisse doit encore la ratifier.

Fin de l'infobox

En bref

- Le concours «Arrêtez de fumer et gagnez 5000 francs» incite les fumeurs à arrêter durant au minimum un mois.

- La première partie de la campagne 2005 de prévention du tabagisme de l’OFSP s’attaque au tabagisme passif au moyen d’annonces et de spots TV

- Une seconde partie est prévue en septembre et octobre. A ce moment une hotline à l’intention de ceux qui désirent arrêter de fumer sera mise en place.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.