Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La vue superbe sur plusieurs des sommets emblématiques de la Suisse et le glacier d’Aletsch, à 3454 mètres d’altitude, sont certainement dignes de l’idée que se faisait Segantini du panorama alpin idéal.

(sda-ats)

La Suisse rend hommage à l'artiste apatride grison d'adoption Giovanni Segantini, célèbre pour ses paysages alpestres. A l'occasion de la Journée internationale de la forêt, la campagne #WOODVETIA lui consacre une statue inaugurée mardi au Jungfraujoch (BE).

La statue a été sculptée dans un arole typique de l'Engadine abattu sur le Schafberg qui surplombe Pontresina. La montagne même où est mort, en 1899, Giovanni Segantini alors qu'il travaillait à la dernière partie du Triptyque des Alpes. L'arbre, dont l'âge est estimé à 150 ans, poussait déjà dans la forêt du vivant du peintre, souligne l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

Le Triptyque des Alpes est aujourd'hui conservé au musée Segantini de St-Moritz (GR). Il compte parmi les œuvres majeures de l'artiste qui, à sa mort, faisait déjà partie des peintres les mieux rémunérés de son époque, précise l'OFEV dans un communiqué en ligne.

"Il faut avoir vécu ici, sur les alpages baignés de lumière, pour prendre conscience de la haute valeur artistique de cette palette de couleurs. La lumière dans laquelle tout fusionne, et qui engendre l'harmonie éternelle de l'univers alpin", déclarait Segantini, cité dans le communiqué, qui peignait de préférence en plein air.

Apatride à 7 ans

Né à Arco, au nord de l'Italie alors dans l'Empire austro-hongrois, il s'installe chez sa demi-soeur à Milan. Suite à l'intervention de cette dernière après plusieurs fugues du jeune homme, la nationalité autrichienne lui est retirée et, à sept ans, il devient apatride.

Après une formation à l'Académie des Beaux-Arts de Lombardie, il arrive dans les Grisons en 1886, une région qu'il ne quittera plus, sans pour autant devenir un citoyen helvétique, restant apatride jusqu'à sa mort, à 41 ans d'une péritonite. "Il a cependant peint comme nul autre le paysage alpestre de la Suisse et largement contribué à forger l'image de ce pays par le biais de son œuvre", affirme l'OFEV.

Comme pour illustrer la reconnaissance de la Confédération, Segantini fait l'objet d'une des statues en bois réalisées dans le cadre de la campagne lancée cette année par la Confédération et la branche des forêts et du bois. Intitulée #WOODVETIA, cette campagne a pour objectif de promouvoir l'utilisation du bois en tant que matière première et énergie renouvelable, lors d'achats de meubles ou de nouvelles constructions.

Série de statues de bois

Pour attirer l'attention de la population, des sculptures vont ainsi apparaître au fur et à mesure de l'année dans divers lieux publics. L'artiste zurichois Inigo Gheyselinck, en collaboration avec des gardes-forestiers, scieurs et menuisiers, a sculpté des statues à taille humaine de différentes personnalités helvétiques. La première à ouvrir le bal a été Marie Tussaud, modelée en bois de tilleul bernois, fondatrice du musée de cire éponyme.

Toutes les oeuvres seront présentées à Berne fin 2017. Pour connaître les lieux où seront installées ces différentes figures durant l'année, la population est invitée à consulter la page web suivante: www.woodvetia.ch, indiquait l'OFEV au lancement de sa campagne en janvier.

www.woodvetia.ch

ATS