Les cantons de Fribourg et de Berne combattent ensemble la violence domestique. La conseillère d'Etat fribourgeoise Anne-Claude Demierre et son homologue bernois Philippe Müller ont verni mardi à Berne une exposition consacré au sujet.

L'exposition baptisée "Plus fort que la violence" veut donner une forme concrète aux plus de 18'500 cas de violence domestique enregistrés en Suisse l'an dernier. Itinérante, l’exposition bilingue entend sensibiliser les jeunes Bernois et Fribourgeois, mais également ceux des autres cantons.

Dans leurs discours prononcés au gymnase du Kirchenfeld, à Berne, les magistrats ont insisté sur l'importance du combat à mener. Anne-Claude Demierre, directrice de la santé et des affaires sociales du canton de Fribourg, a indiqué que la violence domestique était profondément ancrée dans les inégalités entre femmes et hommes.

Logement familial

De son côté, Philippe Müller, directeur de la police et des affaires militaires du canton de Berne, a insisté sur l’importance de sensibiliser les jeunes à la violence domestique. Les enfants et les adolescents ne sont pas épargnés par le phénomène.

L’exposition montre ainsi aux jeunes des moyens de mettre fin au cycle de la violence et d’obtenir de l’aide. La violence domestique n’est pas une fatalité, elle peut être stoppée, ont encore relevé les deux conseillers d'Etat.

"Plus fort que la violence" se présente sous forme de visite dans un logement familial. Les pièces ont été aménagées dans des caisses en bois fabriquées dans l’établissement pénitentiaire de Witzwil (BE), près du lac de Neuchâtel. En passant de l'une à l’autre, les visiteurs sont confrontés aux aspects multiples de la violence domestique.

Dans le séjour, l’accent est mis sur la dimension juridique du problème. dans la cuisine, on aborde les facteurs aggravants, tandis que dans la salle de bain, le point de vue des auteurs de violences et celui des victimes sont mis en perspective.

Nouvelles technologies

Une importance toute particulière est accordée à la violence vécue par les enfants et les jeunes, lit-on dans la documentation. La chambre des adolescents pousse à réfléchir aux limites à l’utilisation des nouvelles technologies. Des compléments d’information et des questions sont consignés dans une brochure.

L’exposition, en français et en allemand, est un projet qui doit intéresser principalement les 15-25 ans. Elle a été mise sur pied à l’initiative du Service bernois de lutte contre la violence domestique, de la Police cantonale bernoise et du Bureau de l’égalité hommes-femmes et de la famille du canton de Fribourg

D’autres partenaires de la Confédération et des cantons ont apporté leur aide. L'exposition est visible depuis le 28 août au gymnase du Kirchenfeld, jusqu'au 19 septembre. Elle se déplacera ensuite dans le canton de Fribourg entre le 20 septembre et le 20 novembre, avant de revenir à Berne à l'Ecole professionnelle industrielle et artisanale.

Au-delà, l'exposition est appelée à commencer une tournée à travers la Suisse romande.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.